Avec une application pour smartphone lancée ce mois-ci, les adhérents de Mutami accéderont à des informations utiles et à des services nouveaux.

C’est nouveau : dès ce mois de mars, les adhérents de Mutami pourront télécharger sur leur smartphone une application qui va renforcer le lien avec leur mutuelle. Grâce à cette appli, les adhérents mutualistes disposeront d’une foule d’informations et de services. En premier lieu, ils auront accès à leurs relevés de remboursements et à leur échéancier de cotisations. La carte d’adhésion à Mutami, toujours délivrée sur papier, pourra aussi apparaître sur l’écran du smartphone et être utilisée sous cette forme auprès des professionnels de santé. Le contrat qui lie l’adhérent à la mutuelle sera également disponible, de même que les plaquettes et documents qui précisent et détaillent toutes les prestations de Mutami. Depuis son smartphone, il sera possible de signaler à la mutuelle un changement de coordonnées bancaires, d’adresse postale, et de les modifier…

« Une application pour smartphone, c’est une forme nouvelle de communication, explique Daniel Ernandez, directeur général de Mutami. Nous faisons un effort sur le digital. Un certain nombre de demandes se sont exprimées parmi nos adhérents. »

Les notices des médicaments et les numéros des services de santé figurent parmi les renseignements qui s’afficheront aussi grâce à l’application. Celle-ci indiquera, au moyen d’une géolocalisation, l’adresse de l’agence Mutami la plus proche ou des centres dentaires et optiques mutualistes se trouvant à proximité.

Pour Mutami, cette appli est un nouvel outil au service de la prévention, de l’éducation à la santé. Par exemple, l’appli avertira d’une alerte à la pollution aux pollens. Ou elle informera sur la maladie de Lyme et des précautions à prendre pour réduire les risques. Tous les services et informations fournis par l’application seront gratuits.

Les essais techniques, nécessaires avant la mise en service de l’appli, ont été réalisés par son éditeur, le Centre de traitement de l’information automatisée (Ctia). Celui-ci a été créé par des mutuelles pour répondre à leurs besoins spécifiques dans le domaine des nouvelles technologies. « Les tests ont été positifs », assure Alain Marquet-Bertrand, directeur du Ctia. L’application sera opérationnelle grâce à Android, le système d’exploitation développé par Google, et grâce à iOS, développé par Apple, selon le smartphone dont on dispose. « Nous allons amplifier ces modes de communication », annonce Daniel Ernandez. Trois autres mutuelles appartenant, comme Mutami, au groupe Solimut vont, elles aussi, proposer cette appli à leurs adhérents : Solimut Centre-Océan, la Mutuelle des cheminots de la Région de Nantes, ainsi que la Mutuelle Familiale de Normandie.

Bruno Vincens