Les femmes fument de plus en plus au détriment de leur santé. Une étude récente montre un doublement du nombre de décès liés au tabac entre 2000 et 2014. Et, ces chiffres ne sont pas près de baisser. En revanche, du côté des hommes, le tabagisme a fortement diminué.

Cancer du poumon, bronchopneumopathie chronique obstructive (Bpco), ces maladies dues au tabagisme ont fortement augmenté, chez les femmes. Ainsi que les décès liés à ces pathologies, selon une étude publiée par des chercheurs de Santé publique France dans l’European Journal of Public Health. Et, de noter que ces chiffres ne sont pas près de baisser.

L’industrie du tabac cible les femmes

Cigarettes fines, colorées, dans des paquets agréables à regarder, tout est fait pour inciter les femmes à fumer. Depuis les années 1950, les cigarettiers rivalisent d’ingéniosité pour donner une image socialement positive de la cigarette.

Résultat : en 2017, près d’une femme de 18 à 75 ans sur quatre (24%) déclarait fumer tous les jours. Et les maladies liées au tabac : le cancer du poumon, la bronchopneumopathie chronique obstructive (Bpco) et l’infarctus du myocarde, dont on a cru longtemps qu’elles étaient réservées aux hommes, sont en augmentation.

Ces maladies que l’on croyait réservées aux hommes…

Les pathologies liées au tabac ne sont pas uniquement masculines. L’incidence du cancer du poumon et de la Bpco a augmenté de 72% et de 100%, respectivement, chez les femmes entre 2002 et 2015. Pour l’infarctus du myocarde avant l’âge de 65 ans, l’incidence a augmenté de 50% entre 2002 et 2015 chez les femmes contre 16% chez les hommes et l’augmentation la plus élevée a été observée chez les femmes de 45 à 64 ans.
La mortalité due au cancer du poumon et à la Bpco a augmenté de 71% et de 3%, respectivement, chez les femmes.

Au total, le nombre estimé de femmes décédées à la suite du tabagisme a plus que doublé entre 2000 et 2014.