L’Établissement français du sang (Efs) lance du 6 au 18 janvier, la saison 3 de l’opération #MissingType*. Pour commencer l’année 2020, avec de bonnes résolutions.

Car, on recherche toujours des donneurs et la mobilisation doit être régulière pour faire face aux besoins des malades. Du 6 au 18 janvier a lieu la campagne de l’Etablissement français du sang, pour inciter à donner son sang.

Chaque jour, 10 000 dons sont nécessaires en France pour assurer les besoins des malades.

  • 47 % des patients transfusés sont atteints d’un cancer ou d’une maladie du sang.
  • 35 % des transfusions sont réalisées à l’occasion d’une intervention chirurgicale.
  • 32 % des transfusions interviennent lors d’urgences relatives et 12 % lors d’urgences vitales.

En 2020, je me lance !

En 2020, on fait fi des idées reçues : « Je n’ai pas le temps, j’ai peur des aiguilles, de la vue du sang, tout ceci va me déprimer… » Autant de fausses idées qui peuvent empêcher les bonnes initiatives. L’Efs rappelle que « le prélèvement lui-même ne dure que 8 à 10 minutes. Si l’on ajoute le temps de l’entretien préalable avec l’infirmier(e) ou le médecin, puis le temps de repos et de collation, le don de sang prend au total 45 minutes. »

Le don de sang est réalisé par des professionnels et n’est pas plus douloureux qu’une prise de sang. Il ne présente aucun risque de contamination, le matériel est stérile et à usage unique.

Autre idée reçue : il faut être à jeun pour donner son sang. Non, ce n’est pas nécessaire. En revanche, il vaut mieux éviter les aliments trop gras et les boissons alcoolisées.

D’autre part, le don de sang se passe dans une ambiance conviviale et détendue. Un buffet est organisé pour faciliter la récupération des donneurs. Ces derniers peuvent ensuite retourner à leur quotidien tout en évitant les efforts physiques violents.

Plus d’information sur #MissingType

Où donner ?