Solimut Mutuelle de France a signé, le 22 juin dernier, une convention nationale avec le groupe associatif Vacances Léo Lagrange. A la clé, des réductions pour tous les adhérents et les salariés de la mutuelle dans les établissements du groupe, qui partage les valeurs de l’économie sociale et solidaire. 

Faire vivre des expériences plutôt que de proposer de simples lieux de séjour, voilà le principe du groupe associatif Vacances Léo Lagrange. C’est pourquoi ses 12 établissements, répartis principalement dans le quart sud-est de la France, allient hébergement de qualité et programmes de découvertes culturelles et patrimoniales.

Le tout à des tarifs solidaires afin de permettre au plus grand nombre de partir en vacances, quel que soit son niveau de revenus. « Les vacances sont un droit fondamental et font en quelque sorte partie de la politique de santé publique puisqu’elles permettent de respirer et de retrouver la notion de vivre ensemble », rappelle Pascal Carrano, directeur général du groupe. Une vision partagée par Solimut Mutuelle de France, qui compte désormais le groupe Vacances Léo Lagrange parmi ses partenaires. 

Jusqu’à 15 % de réduction 

La convention signée entre les deux structures offre aux adhérents et salariés de Solimut des remises sur le prix des locations (comme par exemple – 15 % dans les villages familiaux du groupe). A titre d’illustration, une semaine en pension complète au village de vacances trois étoiles de Vaison-la-Romaine (84) en juillet revient en temps normal à 570 euros par personne, soit 81 euros par jour. Un prix qui tombe à 69 euros avec la réduction, incluant tout un panel d’activités culturelles et de loisirs.

Le partenariat permet aussi d’obtenir – 5 % sur les locations dans les établissements collectifs du groupe et des offres spéciales chez ses partenaires. « Notre volonté est de faire vivre et évoluer cette collaboration pour coller au mieux aux attentes des adhérents de Solimut », glisse Pascal Carrano. Des séjours à thème pourraient par exemple voir le jour à l’avenir. Le début d’une belle aventure.

Agathe Perrier – Photo © Patrick Di Domenico