On s’attendait à ce que les pionniers des vaccins à ARN messager soit récompensés. Ce sont finalement les Américains David Julius et Ardem Patapoutian qui ont été choisis pour leurs découvertes des récepteurs de la température et du toucher.

Leurs « découvertes révolutionnaires, au début des années 2000, ont permis de comprendre comment la chaleur, le froid et la force mécanique peuvent initier les impulsions nerveuses qui nous permettent de percevoir et de nous adapter au monde », a indiqué le jury Nobel à Stockholm.

Les découvertes de David Julius et Ardem Patapoutian permettent de développer des traitements dans de nombreuses maladies, notamment la douleur chronique, a souligné l’assemblée du Nobel.

Le prix 2020, décerné en pleine pandémie, avait récompensé trois virologues découvreurs du redoutable virus de l’hépatite C : le New-Yorkais Harvey J. Alter, le Britannique Michael Houghton et le Californien Charles M. Rice. 

La saison des Nobel se poursuit toute cette semaine avec les prix en physique et en chimie, puis les très attendus prix de littérature et de la paix. Le prix d’économie clôturera le millésime le 11 octobre prochain.