Les bobos de l’été : Aïe, ça pique !

Garçonnet se grattant des piqûres de moustiques sur les jambes
L'été, on se protège des piqûres123RF©

L’été est la saison des petites bestioles qui peuvent vite devenir nos pires ennemies ! Que faire en cas de piqûre ou de morsure?

ABEILLES, GUÊPES ET FRELONS

LES CONSEILS :

  • enlevez avec précaution le dard, à l’aide d’une pompe à venin, en veillant bien à ne pas écraser la poche à venin ;
  • surélevez la zone piquée ;
  • désinfectez ensuite la piqûre avec un antiseptique ;
  • appliquez de la glace enveloppée dans un linge propre sur la zone piquée pour calmer la douleur ;
  • en cas de démangeaison, appliquez un traitement local adapté (hydrocortisone, antihistaminique) ;
  • si vous observez une réaction allergique, des difficultés respiratoires, si la victime fait un malaise, appelez le Samu (15).

LES CONSEILS

  • portez des vêtements longs, amples et clairs (les moustiques sont attirés par les couleurs foncées qui émettent plus de chaleur) ;
  • ne laissez pas d’eau stagner (seaux, poubelles…) ;
  • placez un ventilateur à petite vitesse sur le balcon ou dans la chambre, ce qui les empêchera d’entrer ou de se déplacer facilement ;
  • dans les pays chauds, dormez avec une moustiquaire imprégnée d’insecticide ;
  • utilisez des répulsifs ou de la citronnelle pour la peau et les vêtements.

SI LE MAL EST FAIT…

  • Surtout ne vous grattez pas… (plus facile à dire qu’à faire) ;
  • procurez-vous des antihistaminiques en pharmacie : ils soulagent les démangeaisons ;
  • les corticoïdes sont encore plus efficaces, mais une ordonnance est souvent nécessaire pour se les procurer.

MOUSTIQUES

AOUTATS, ARAIGNÉES, TIQUES

L’AOUTAT provoque une éruption de boutons qui démangent, concentrés à la ceinture ou dans les plis de la peau. En pharmacie, procurez-vous un antiallergique ou de la cortisone.

L’ARAIGNÉE peut déclencher un œdème nécessitant un antiseptique. S’il a gonflé le lendemain, signe d’infection, consultez un médecin.

LA TIQUE, potentiel vecteur de la maladie de Lyme, mord et se fixe dans l’épiderme. Vous pouvez l’extraire avec une pince à épiler, mais utilisez de préférence un tire-tique (que l’on achète en pharmacie), puis désinfectez la plaie. Si une auréole rouge se forme autour du point de morsure (symptôme de la maladie de Lyme), consultez rapidement votre médecin.

MÉDUSES

LES CONSEILS :

  • en cas de piqûre, même si cela démange énormément, ne frottez pas pour éviter de faire éclater les petits tentacules restés accrochés à la peau, ce qui libérerait leur contenu urticant ;
  • rincez abondamment à l’eau de mer ou au sérum physiologique jusqu’à disparition des symptômes (environ trente minutes).
  • retirez-les à la pince à épiler. N’hésitez pas à prendre des médicaments antidouleur si besoin.

EN CAS DE MORSURE DE VIPÈRE, IL FAUT RÉAGIR TRÈS VITE ! Une consultation médicale s’impose avec appel au Samu (15).

désinfectez la plaie ;

ATTENTION !

enlevez bagues, bracelets ou chaussures avant l’apparition d’un œdème ;

appliquez de la glace autour de la plaie ;

En attendant :

immobilisez le membre atteint pour ralentir la diffusion du venin dans la circulation générale.

allongez la personne mordue et rassurez-la ;

RANDONNEZ EN TOUTE SÉCURITÉ

En promenade ou en randonnée, que ce soit en montagne, dans les bois ou dans la campagne, le mieux est de porter des chaussures fermées et des pantalons longs. Lors d’un pique-nique, vérifiez bien vos aliments et vos boissons avant de les absorber. Ne touchez jamais à un essaim d’abeilles, à un nid de guêpes ou de frelons.