Cette semaine, le Syndicat national des dermatologues organise sa semaine de dépistage gratuit des cancers de la peau, avec un site dédié à la prise de rendez-vous. Et nouveauté : les médecins généralistes participent à l’opération grâce à la télémédecine.

Le nombre de nouveaux cancers de la peau a plus que triplé en France entre 1980 et 2012. Selon la Ligue contre le Cancer, ce sont environ 60 000 nouveaux cas qui sont détectés chaque années. Comme beaucoup de cancers, plus les cancers de la peau sont détectés tôt, plus leur diagnostic sera favorables, plus le risque de se propager sera faible. 

D’où l’intérêt de consultations dermatologiques régulières. 

Dermatos.fr 

Comme chaque année depuis 21 ans, le Syndicat national des dermatologues organise une semaine de dépistage gratuit du cancer de la peau du 20 au 24 mai. Pour en bénéficier, et comme les places sont limitées, le syndicat a créé une plateforme de prise de rendez-vous en ligne : dermatos.fr. Cette prise de rendez-vous est anonymisée : le patient remplit en ligne un questionnaire, il choisit son lieu de dépistage en se géolocalisant puis le créneau horaire disponible, il obtiendra alors un rendez-vous. Face à l’affluence, seront prises en priorité les personnes à risque, c’est-à-dire celles avec des antécédents familiaux, avec de nombreux grains de beauté, les peaux claires, qui ont pris beaucoup de coups de soleil durant l’enfance, qui s’exposent régulièrement aux UV artificiels et les personnes travaillant à l’extérieur. 

Comment se passe un dépistage ? Le médecin examine le corps entier et observe les grains de beauté à l’aide de son dermoscope. Si une lésion est diagnostiquée, la personne repartira avec une fiche pour prendre rendez-vous avec le dermatologue de son choix. 

Télémédecine 

Nouveauté également cette année : des médecins généralistes vont participer à cette campagne de dépistage grâce à la télémédecine. Lors de l’examen, s’ils constatent une tache suspecte, ils la photographient puis l’envoie via une application spécifique, à un(e) dermatologue référent participant à l’opération. 

En Ile-de-France, région pilote, une centaine de médecins vont prendre part à cette expérimentation. Si la tâche observée nécessite un examen plus approfondi, il donne au plus vite un rendez-vous au patient. 

Alexandra Luthereau