Navigation article

Système de soins

Doctolib : une success story à la française

Créé il y a quatre ans, le service de prise de rendez-vous en ligne connaît un succès faramineux. Hôpitaux et centres mutualistes l'ont aussi adopté

Vous souhaitez prendre un rendez-vous avec une infirmière à Quimper, un dermatologue à Marseille, un grand professeur dans un hôpital parisien? Plus la peine de prendre votre téléphone pour appeler un à un les praticiens trouvés dans les pages jaunes, en espérant un hypothétique rendez-vous. Avec le service en ligne Doctolib, vous accédez aux disponibilités en temps réel des professionnels de santé : médecins généralistes, spécialistes, kinés, infirmières et prenez rendez-vous. Vous pouvez aussi savoir si le praticien est conventionné secteur 1, 2, en contrat d’accès aux soins ou en honoraires libres, s’il accepte ou non la carte bleue. Enfin, vous pouvez être renvoyé sur la fiche bio de votre médecin ou vers son site internet s’il en a un.

A tout moment, jour ou nuit, vous pouvez annuler le rendez-vous, le reporter. Une alerte par Sms envoyée la veille vous rappelle votre rendez-vous. Vous ne souhaitez plus venir? Un lien direct sur votre smartphone vous permet de l’annuler…

Et les statistiques sont là. Pour les professionnels, c’est quatre fois moins de rendez-vous non honorés, donc une optimisation du temps médical. Pour les patients, un meilleur accès aux soins. Doctolib a également créé un second service, permettant aux praticiens qui le souhaitent d’ouvrir leurs calendriers de rendez-vous à d’autres. Ainsi, un médecin adressant un patient à un confrère cardiologue, endocrinologue ou radiologue, pourra le faire en temps réel avec le patient dans son cabinet.
Le service de prise de rendez-vous en ligne possède aujourd’hui un annuaire de 40 000 praticiens, 2 500 de plus chaque mois en 2017 et 900 établissements de santé, dont de plus en plus de centres mutualistes et des services hospitaliers comme ceux de l'AP-HP. 12 millions de Français se sont déjà connectés à Doctolib.

Certains auraient sans doute souhaité que ce service efficace et innovant ait été inventé et géré par la Cnam, cela n'aura pas été le cas. Cette success story, on la doit à trois très jeunes gens, Stanislas Niox-Chateau, Ivan Schneider et Jessie Bernal, qui en 2013 –ils ont à peine trente ans- développent le projet. 300 collaborateurs ont aujourd’hui rejoint l’entreprise. Moyenne d’âge : vingt-sept ans.

A terme, Doctolib envisage de s’intéresser à la télémédecine et à l’information en direction du patient… Côté données de santé... Elles sont cryptées, assurent les responsables du site et stockées sur des serveurs spéciaux répondant à toutes les normes de sécurité et de confidentialité.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Protection sociale

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction