Santé sexuelle : connaissez-vous les CeGIDD ?

Médecin et deux patients dans un centre de dépistage
Dépistage gratuit et anonyme dans les Cegidd 123RF©

Les vacances sont le moment des rencontres et de la liberté. Mais, pour un été sans soucis, la prévention sexuelle reste de mise. Si vous avez un doute, les CeGIDD existent pour vous informer et vous soigner.

Les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) sont des lieux de santé sexuelle incontournables. Au programme : dépistage, écoute sans jugement.

CeGIDD, anonyme et gratuit

Les CeGIDD ont été mis en place en 2016, pour remplacer les CDAG (centres de dépistages anonymes et gratuits). 

Dans ces centres, le dépistage du VIH, des hépatites et des IST y sont gratuits et anonymes. Si une infection est découverte, l’anonymat peut être levé pour un meilleur suivi médical.

On peut y rencontrer : une assistante sociale, un psychologue ou un sexologue, avoir une prescription pour une contraception, se faire vacciner contre les hépatites A et B et le papillomavirus…

Où trouver un CEGIDD près de chez vous ? Consulter l’annuaire d’orientation.

A savoir : vous pouvez aussi réaliser un test de dépistage du VIH dans un laboratoire d’analyses médicales : avec ou sans ordonnance selon les laboratoires, chez soi (ou à l’endroit de son choix) avec un autotest du VIH.

Quand faut-il se faire dépister ?

  • Après une prise de risque.
  • Quand on a une relation stable et régulière avec le même partenaire et que l’on souhaite se passer du préservatif.
  • Lorsqu’une grossesse est envisagée.
  • Pour savoir, tout simplement et peut-être se rassurer.

Le dépistage peut se faire chez un médecin, dans un centre de dépistage ou dans un centre de planning familial.