Navigation article

Enfants

Soins médicaux : les effets « désirables » de l'information chez les enfants 

Le 8 octobre, l'association Sparadrap destinée à améliorer le vécu des enfants lors de soins et à l'hôpital, lancera une campagne sur l'importance de l'information avant un acte médical ou une hospitalisation.

L'association Sparadrap, dont le parrain est Michel Cymes, profite de l'ouverture de son site internet, pour mettre en avant l'information auprès des enfants. Quelque chose « qui n'est pas toujours perçu comme une priorité », selon l'association. 

Informer pour rassurer

D'après l'organisme, il a été reconnu qu'il est majeur d'expliquer aux enfants ce qu'on va leur faire, de façon adaptée et en fonction de leur âge. En effet, cela permet de les rassurer tout en évitant de les infantiliser.

Dans le cadre de la campagne sur les effets « désirables » de l'information, sortiront plusieurs épisodes sous forme de mini-BD. Le premier met en situation un enfant avant une visite chez le dentiste. Enfin, par le biais du site Sparadrap, les parents trouveront des documents pédagogiques pour préparer leurs enfants avant un soin.

Enfants et parents concernés

La pédiatre et présidente de Sparadrap, Catherine Devoldère, explique que pour diminuer la douleur des enfants lors d'un soin « il n'y a pas que les médicaments ». La douleur comporte une part émotionnelle, indique-t-elle. En prenant le temps d'informer l'enfant avec des mots adaptés, cela peut suffire à faire diminuer son angoisse et sa souffrance.

D'après Catherine Devoldère, aujourd'hui, il y aurait « beaucoup de parents qui sont phobiques des soins ». Accompagner les parents est également important, autant pour eux que pour leurs enfants. Ainsi en préparant les enfants dès le plus jeune âge, ce n'est pas que le présent qu'on améliore mais aussi l'avenir, estime la pédiatre.

Anastasia Chauchard

Vos réactions

Dans la même rubrique

Protection sociale

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction