Le manque de connaissance et les fausses idées sur le virus du sida perdurent, quel que soit l’âge des Français, d’après un sondage de l’association Sidaction réalisé à la veille de la grande collecte de dons.

Du 24 au 26 mars a eu lieu la 23e édition du Sidaction, une manifestation qui a pour but de lever des fonds pour la prévention et la recherche contre le sida. A cette occasion, un sondage [fn]Ce sondage Ifop/Bilendi pour le Sidaction a été réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 8 au 13 février auprès d’un échantillon de 1 001 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 à 24 ans, et d’un échantillon de 1 007 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. [/fn] a été lancé auprès des Français.

L’état des connaissances sur le virus est « alarmant »

Chaque année encore, 6 000 personnes découvrent leur séropositivité. Le sida continue de faire peur à 71 % des sondés (80 % des 15-24 ans). Pourtant, « s’agissant des méthodes de prévention, les réponses des Français révèlent de véritables lacunes », dévoile le sondage. 42 % des personnes interrogées estiment être mal informées sur les lieux où aller pour se faire dépister. Une personne sur deux sait qu’il existe désormais un autotest de dépistage du sida vendu en pharmacie. 57 % estiment être mal informés sur l’existence d’un traitement d’urgence si on a pris un risque. Les pourcentages sont identiques pour les 15-24 ans et l’ensemble de la population.

Et les idées fausses persistent

Plus de trente ans après l’apparition de l’épidémie et malgré des décennies de promotion du préservatif, « un quart des personnes interrogées reste persuadées que le risque existe même lors d’un rapport sexuel protégé ».

16 % d’entre elles pensent que le virus du sida peut être transmis en s’asseyant sur un siège de toilettes publiques (18 % des 15-24 ans), et 15 % des personnes interrogées pensent que le virus du sida peut être transmis en embrassant une personne séropositive (27 % des 15-24 ans).

15 % des Français pensent que l’utilisation d’un produit de toilette intime est efficace pour empêcher la transmission du Vih/sida (12 % des 15-24 ans). 22 % des Français pensent qu’il existe des médicaments pour guérir du sida (23 % des 15-24 ans).

 

A noter :

Pour faire un don, il faut appeler le 110 ou se rendre sur le site sidaction.org. On peut faire un don de 5 euros en envoyant le mot don par Sms au 92110 (coût d’envoi du Sms gratuit ou inclus dans les forfaits sms). Par courrier : Sidaction, 228, rue du Faubourg-Saint-Martin; 75010 Paris.

L’an dernier, le Sidaction avait permis la collecte de 4,21 millions d’euros de promesses de dons.