Philippe Croizon a été amputé des deux bras et des deux jambes à la suite d’un accident. Connu pour sa traversée de la Manche à la nage en 2010, il milite pour plus de visibilité du handicap dans notre société.

Pensez-vous que le regard sur le handicap est entrain de changer ?

Oui beaucoup. Les Jeux paralympiques de Rio montrent que la nouvelle génération est tout à fait prête à changer son regard.

Depuis la loi sur le handicap en 2005, et même s’il reste encore beaucoup à faire, les enfants ont maintenant l’habitude de partager leur temps avec les enfants handicapés à l’école, dans leurs activités de loisirs…. Ils ne disent plus « Mon copain Thomas, qui est handicapé », il disent « mon pote Thomas » point.

Le sport, le spectacle, le cinéma, la télé contribuent-ils à changer les mentalités ?

Tout à fait. Nous avons besoin de tout cela. La prochaine comédie musicale Timéo est une bonne idée et je souhaite qu’elle fasse un succès. Déjà beaucoup de messages positifs se partagent sur les réseaux sociaux. La série Vestiaires à laquelle j’ai participé à commencé en 2011 et le pari n’était pas évident. Aujourd’hui, on en est à la sixième saison, elle est diffusée en prime time sur France 2, en même temps que les JO et ça marche !

Pourquoi ça marche ?

Car handicapés et valides se remettent en cause. Et surtout, cette série est basée sur l’humour et l’autodérision de la part des handicapés et des valides. Tout vole en éclat. Pour Timéo, je pense que cela marchera aussi car c’est la jeune génération qui véhicule enfin le changement de mentalités et une nouvelle façon du « vivre ensemble ».

Tout n’est pas si positif en matière de handicap en France ?

Non, il manque clairement un courage politique. On n’avance pas assez vite malgré la loi. 14% des collèges seulement sont équipés d’accès aux handicapés. C’est un scandale ! On dit que le handicap coûte cher mais en fait il représente un marché. Si les handicapés étaient plus insérés au travail et dans la vie courante, cela créerait des emplois. Et on ne considèrerait plus le handicap comme une charge.

A voir en famille, la comédie musicale :

Timéo, un jeune adolescent en fauteuil roulant, rêve de devenir acrobate. Lorsqu’il apprend que le cirque Diabolo et son idole Melody Swann sont en ville, Timéo prend son courage à deux mains et tente de s’inviter aux répétitions. A partir du 16 septembre au Casino de Paris et en tournée dans toute la France début 2017.