Où sont les femmes qui ont forgé notre histoire? Olympe de Gouge et sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, les suffragettes, qui luttèrent au péril de leur vie pour réclamer le droit de vote, les ouvrières, qui réclamèrent l’égalité pour tous…

Où sont les dramaturges, les sculptrices, les mathématiciennes, les musiciennes, les femmes peintres, les architectes? Quelques-unes figurent dans les dictionnaires, très peu sur les plaques des rues, des stations de métro, ou au fronton des écoles…

La transmission des « mères »

Et pourtant, leurs créations font partie intégrante de notre héritage culturel. Héritage qui se compose à la fois de notre patrimoine (ce qui vient des pères) et de notre matrimoine (ce qui vient des mères).

Pour mieux faire connaître les œuvres de ces créatrices du passé, l’association HF Ile-de-France organise, depuis 2015, des Journées du matrimoine (en écho à celles du patrimoine). Partout en France, se déroulent des événements.

Comme à Montreuil (93), où une soirée est consacrées aux autrices de théâtre, encore trop peu visibles, sur nos scènes nationales. Et pourtant, elles sont talentueuses. Leurs textes ont obtenu de nombreux prix. Catherine Benhamou, Lucie Depauw, Stéphanie Marchais, Mariette Navarro, à l’invitation du collectif Créature, viendront parler de leur métier et de leur écriture, au Nouveau théâtre de Montreuil, le 24 septembre, entrée libre sur réservation au 01 71 89 26 70.

A découvrir également : « Femme disparaît », de Julia Haenni.

Journées du matrimoine organisées par la ville de Montreuil (93).
Dominique Chryssoulis, Léonore Confino, Mona El Yafi, autrices de théâtre et Véronique Bellegarde, metteuse en scène, montreuilloises.

Septième édition du matrimoine, les 18 et 19 septembre 2021 à Paris et en Ile-de-France. A voir absolument et à visiter gratuitement.

Le programme de l’édition 2021 sur : www.lematrimoine.fr