L’anakinra, un antirhumatismal, serait efficace pour traiter les formes graves de Covid-19, selon une récente étude française, parue dans le journal scientifique The Lancet.

L’anakinra, ce médicament prescrit pour traiter les rhumatismes et injecté par voie cutanée, a été étudié dans les formes graves du Covid-19. Il permettrait de réduire l’orage cytokinique, c’est-à-dire l’emballement inflammatoire qui apparaît au 8e jour. Ce serait une piste encourageante de traitement.

Contrôler l’orage citokinique

L’anakinra, médicament initialement prévu pour traiter les rhumatismes, serait-il un traitement efficace contre le Covid-19 ? Oui, si l’on se réfère à une récente étude française, dirigée par des médecins de l’hôpital Saint-Joseph à Paris, réalisée sur 52 patients atteints d’une forme grave de Covid-19 et publiée dans la revue scientifique The Lancet Rheumatology.

L’anakinra réduirait ce que les médecins appellent l’orage citokinique, une sorte de réponse inflammatoire incontrôlée qui apparaît vers le 8e jour de l’infection au Covid-19 et qui peut entraîner un syndrome de détresse respiratoire aiguë. Le médicament anakinra est utilisé ici pour bloquer l’une des cytokines (agents du système immunitaire) appelée l’interleukine-1 (IL-1) et responsable de cet orage cytokinique.  

Amélioration observée

Les patients qui ont reçu de l’anakinra en injection ont vu leur état s’améliorer et leur besoin en oxygène réduit au bout de 7 jours, soulignent les auteurs de l’étude.

Les médecins ont constaté également une « réduction statistiquement significative du risque de décès et de passage en réanimation pour assistance respiratoire par ventilation mécanique ».

Dans le groupe expérimental, un quart des patients traités par anakinra sont décédés ou ont été placés sous assistance respiratoire, contre 73 % chez les malades non traités par ce médicament. 

Il ne faut toutefois pas crier victoire trop tôt. Pour l’instant, il s’agit de premiers résultats, d’autres essais sont en cours. Pour mémoire, un autre médicament, le tocilizumab, utilisé principalement par les malades atteint de polyarthrite rhumatoïde, a donné des résultats intéressants pour les malades atteints de formes moyenne à grave de Covid-19 et qui n’ont pas encore été placés en réanimation.

La boutique, mode d’emploi