Face à l’épidémie, la réserve sanitaire est mobilisée. Composée de volontaires, soignants et non soignants, elle intervient en cas de crise sanitaire ou de catastrophe naturelle majeure, en France et à l’étranger. Explications.


La Réserve sanitaire est la réserve du ministère de la Santé. Regroupant des professionnels de tous les métiers du secteur de la santé, salariés, libéraux ou retraités, elle est mobilisée par les autorités lorsqu’une situation sanitaire exceptionnelle nécessite l’envoi de renforts (infirmiers, médecins, mais aussi ingénieurs, logisticiens, épidémiologistes, psychologues, secrétaires médicaux etc…). Elle n’intervient pas en premier secours mais en appui des acteurs sanitaires locaux lorsque ceux-ci sont dépassés ou épuisés par une crise.La Réserve sanitaire peut être mobilisée par le ministère de la Santé dans des délais très courts, pour des missions elles-mêmes brèves, afin de respecter les contraintes professionnelles et personnelles des réservistes. Si la mission se prolonge, plusieurs relèves sont organisées. Composée de professionnels très variés et disposant de moyens logistiques mobilisables en urgence, la Réserve sanitaire peut intervenir en renfort sur tout type de missions exigeant un appui en ressources humaines sanitaires.
 

Ses missions

  • Renfort hospitalier : professionnels hospitaliers venant prêter main forte à leurs collègues soumis à une crise sanitaire, de grande ampleur et/ou de longue durée (CH de Sens lors d’une épidémie de grippe, hôpitaux des Antilles lors d’une épidémie de Chikungunya en 2015 et de Zika en 2016 ;
  • Médicalisation exceptionnelle de dispositifs sociaux, notamment lors d’événements climatiques majeurs (appui aux maraudes lors d’activation des plans Grand Froid et Canicule) ;
  • Campagne de vaccination exceptionnelle (épidémie de rougeole en Nord-Pas-de-Calais en 2016) ;
  • Renforcement de capacités de prise en charge, à visée prudentielle, lors de grands rassemblements (anniversaire du débarquement en Normandie…) ;
  • Appui à la réponse téléphonique urgente lors de crises touchant un grand nombre de personnes (catastrophes naturelles, attentats) ;

Les missions sont réalisées sur la base du volontariat, avec l’accord de l’employeur s’il y en a un, et sur le temps de travail. Tous les frais sont pris en charge et les professionnels ou leurs employeurs sont indemnisés.