La vaccination anti-covid s’ouvre à d’autres publics. A partir du 16 avril, elle concernera les plus de 60 ans, puis les plus de 50 ans, avant d’être généralisée à tous les adultes d’ici à mi-juin, selon les annonces d’Emmanuel Macron qui a révélé sa stratégie, le 31 mars dernier.

Accélérer le processus de la vaccination dans les prochains mois, telle est la volonté du Président de la République fin mars, dévoilée lors de son allocution télévisée. En conséquence, un nouveau calendrier est prévu avec plusieurs étapes.

Le programme

  • A partir du 16 avril, la vaccination sera ouverte à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans.
  • Le 15 mai, elle le sera à toutes les personnes de plus de 50 ans.
  • A partir de la mi-juin l’ensemble des Français de moins de 50 ans sera concerné.

Les enseignants et les professions les plus exposées, comme les forces de l’ordre, feront l’objet d’une stratégie spécifique. On en sait pas plus pour l’instant.

D’ici à la fin de l’été « Tous les Français de plus de 18 ans qui le souhaitent pourront être vaccinés » assure le Chef de l’État.

Pfeizer (vaccin à Arn messager) devrait livrer 2 millions de doses par semaine d’ici à mi-avril et sera au cœur de la vaccination en France. Plusieurs sites de production se sont ouverts sur le territoire, plutôt axés dans le flaconnage

.

Le vaccin Jansen arrivera le 19 avril et concernera la vaccination en ville (médecins, pharmaciens…). Il viendra consolider l’offre de soins notamment auprès des publics précaires.

Pour mémoire en Europe : la France a vacciné 14% de sa population, l’Allemagne : 11,6% et le Royaume Uni : 46,9%. (chiffres fin mars 2021). L’Europe, qui possède maintenant une cinquantaine de sites de production, se met en ordre de marche (un peu tard ?) et fabriquera dans les semaines qui viennent, plus d’1 milliard de doses.

De quoi faire mentir, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) qui a critiqué le 1er avril la lenteur « inacceptable », de la vaccination anti-covid en Europe, rappelant que « le rythme lent de la vaccination prolonge la pandémie ».