Le tramadol, cet anti-douleur opioïde le plus consommé en France, sera prescrit pour trois mois au lieu de douze, à partir d’avril 2020. Une nouvelle ordonnance sera donc nécessaire pour poursuivre un traitement au-delà de 3 mois.

Il ne s’agit pas de crier haro sur le tramadol, médicament par ailleurs efficace contre les douleurs récalcitrantes, mais d’éviter sa banalisation qui peut conduire à une véritable dépendance. Le traitement sera donc prescrit pour trois mois au lieu de douze à partir d’avril. Il faudra retourner voir son médecin pour discuter avec lui de la pertinence ou non de continuer après trois mois. Un arrêt progressif sera discuté avec lui pour éviter un syndrome de sevrage.

Tramadol l’anti-douleur le plus utilisé en France

Le tramadol est l’antalgique opioïde le plus consommé en France. L’Agence nationale de sécurité du médicament mentionne qu’il est à l’origine d’un nombre élevé d’« usages problématiques », qui surviennent chez les usagers de drogue mais aussi dans la population générale qui utilise ce produit comme anti-douleur. En effet, les malades ont tendance à le prendre même si la douleur a disparu entrainant une dépendance.

Les recommandations de l’Ansm sont donc la prescription sur une courte durée et de diminuer la posologie progressivement en vu de l’arrêt du traitement. D’autre part, l’agence rappelle que le tramadol ne doit pas être prescrit en cas de migraine.