Navigation article

Sida

Sida : les jeunes sont mal informés

Les idées fausses sur le sida ont la vie dure, surtout chez les jeunes, d'après un sondage publié dans le cadre du Sidaction qui a eu lieu les 24 et 25 mars.

Plus de trente ans après l'apparition de l'épidémie causée par le Vih et malgré des décennies d'information et de prévention, de fausses idées persistent, surtout chez les jeunes. C'est ce que révèle un sondage publié à l'occasion du Sidaction qui a eu lieu les 24 et 25 mars.

Les idées fausses ont la vie dure

Non seulement les idées fausses persistent, mais elles augmentent d'année en année. Le combat de l'information sur le Vih est donc toujours d'actualité.

21 % des jeunes interrogés pensent que le virus peut se transmettre en embrassant un séropositif : + 6 points depuis 2015.

19 %, que la pilule du lendemain peut empêcher la transmission du virus : + 9 points par rapport à 2015.

18 % des sondés pensent que le virus peut se transmettre au contact de la transpiration d'une personne séropositive : + 8 points depuis 2015.

Rappelons que le virus se transmet par :

- des rapports sexuels non protégés par un préservatif s’il y a pénétration vaginale, anale ou buccale (fellation) ;

- un contact important avec du sang contaminé lors de partage de matériel d’injection ou en cas d’accident d’exposition (pour les soignants) ;

- la transmission de la mère séropositive à l’enfant en cas d’absence de traitement de la mère, ou pendant l’allaitement.

Le sida aujourd'hui

Comment de tels résultats peuvent-ils encore être possible en 2018 ? La maladie s'est-elle banalisée ? Réveille-t-elle des peurs enfouies ? Chaque années en France, 6 000 nouvelles découvertes de séropositivité. Autre chiffre éloquent : 27 % des découvertes de séropositivité se font à un stade avancé, parfois au stade du sida déclaré. Enfin 25 000 personnes ignorent leur séropositivité au Vih

Enfin, rappelons que le préservatif est le seul moyen efficace de se protéger du sida. Depuis quelques années, il existe des tests rapides d’orientation diagnostique (Trod), qui permettent d'avoir un résultat fiable en trente minutes maximum, après un rapport non protégé. Il peut être effectué à n’importe quel moment, que l’on ait mangé ou pas. Le test rapide est anonyme et confidentiel. Il peut être réalisé dans un centre de santé et de dépistage (gratuit) ou acheté en pharmacie.

Co-fondée en 1994 par Pierre Bergé et Line Renaud, l'association Sidaction finance des programmes de recherche et de prévention. Les dons peuvent être faits par téléphone (110), en ligne (www.sidaction.org), par Sms en envoyant le mot DON au 92 110 (petits dons) ou par courrier à Sidaction, 228 rue du Faubourg-Saint-Martin, 75010 Paris.

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Audition-vision

Trop de bruit au travail

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction