Les tests pour les angines vendus par les pharmaciens seront remboursés à compter du 1er janvier 2020.


Le champ d’intervention du pharmacien s’élargit encore : après la vaccination contre la grippe dans certaines régions, la prescription de médicaments contre les maladies bénignes, ce sont les tests d’angine (ces tests entrent dans la catégorie des tests rapides à orientation diagnostique ou Trod), qu’ils pourront réaliser dans leur officine. Agnès Buzyn a annoncé qu’ils seront remboursés à partir du 1er janvier 2020.

Les avantages

L’objectif de cette mesure est d’abord de faire baisser le nombre de prescriptions d’antibiotiques contre les angines pour lutter contre la résistance bactérienne. Car dans 80 % des cas, les angines sont d’origine virale et se soignent avec des antalgiques. Et ces prescriptions d’antibiotiques coûtent cher : environ 20 millions d’euros d’après les chiffres du gouvernement.

Cette mesure est faite aussi pour soulager les médecins généralistes qui, de toute façon, utilisent peu ces tests, faute de temps dans leur cabinets surchargés.

Du côté des pharmaciens, on se félicite de cette mesure. En effet, depuis 2016, ils sont habilités à faire ce test (qui dure 6 minutes) mais le coût restait à la charge du patient (environ 10 euros), ce qui représente un frein. L’annonce du remboursement est donc une bonne nouvelle.

Comment ça se passera ?

Le pharmacien réalisera le test dans son espace confidentialité.  S’il est positif au streptocoque du groupe A, le pharmacien dirigera le patient vers son médecin traitant pour une prescription d’antibiotique. Sinon, il dispensera des antalgiques.

Les détails de cette mesure seront étudiés avec les professionnels de santé (pharmaciens, caisses de Sécurité sociale), tout au long de l’année 2019.