La Fédération des Mutuelles de France appelle les pouvoirs publics à lever immédiatement tous les obstacles bureaucratiques et corporatistes à une campagne de vaccination rapide et efficace. Elle déclare que les centres de santé mutualistes sont prêts à prendre toute leur part à la mobilisation urgente de l’ensemble du système de soins.

« Au-delà des gestes-barrières indispensables, confinements et couvre-feux sont des moyens d’urgence humainement, socialement et économiquement coûteux pour limiter la propagation de la Covid-19 et ne sauraient constituer les seules réponses à ce défi sanitaire. C’est bien vers les traitements et vers les vaccins qu’il faut mobiliser les énergies », selon la Fédération des mutuelles de France qui appelle les autorités à s’appuyer sur tous les acteurs du système de santé dans les territoires, et notamment sur les centres de santé, pour déployer efficacement la campagne de vaccination. « Ces centres de santé sont reconnus et identifiés par les patients. Ils disposent des professionnels, des équipements et des locaux permettant une prise en charge, dans les meilleures conditions, de la vaccination d’une large population. »

Refuser une guerre commerciale ou économique

Pour la Fédération, et face à une pandémie qui touche des milliards d’individus, « il est indispensable de garantir le droit de tous d’accéder aux traitements ». C’est dans cet esprit que la Fédération soutient l’initiative citoyenne européenne (ice) « Pas de profit sur la pandémie » lancée par des syndicats, associations et Ong européennes. Cette Ice, proposée à la signature des citoyens, vise au partage des avancées médicales, à la transparence de la recherche et de la production des vaccins et des médicaments, au contrôle public et démocratique des technologies de santé, au refus de faire de la lutte contre la pandémie une niche à profit.