Depuis son apparition en décembre 2019, le virus de la Covid-19 a muté. En Grande-Bretagne et en Afrique du Sud, deux nouveaux variants inquiètent les autorités sanitaires.

Deux variants de la Covid-19, plus contagieux que la souche originelle, ont été détectés en Grande-Bretagne et en Afrique du Sud. Faut-il craindre une nouvelle flambée épidémique ? Le vaccin sera-t-il efficace ?

Deux variants B.1.1.7 et 501.V2

Tous les virus mutent et le Sars-Cov2 ne fait pas exception. Mais les dernières mutations observées B.1.1.7 en Grande-Bretagne et 501.V2 en Afrique du Sud, pourraient donner un virus plus contagieux (de 50 à 70 % plus contagieux, d’après les experts britanniques).

D’ailleurs, la mutation B.1.1.7 s’est rapidement étendue dans tout le Royaume-Uni, depuis qu’elle est apparue fin novembre 2020 et les cas sont de plus en plus nombreux. Elle a été détectée dans des dizaines de pays du monde, des États-Unis à la Corée du Sud en passant par l’Inde, la France ou le Danemark.

Pas forcément plus grave

Si cette mutation du Sars-Cov2 est plus contagieuse, il n’est pas prouvé qu’elle entraîne des formes plus graves. Cela dit, le risque en termes d’hospitalisations et de pression sur les soignants pourraient être plus élevé à cause de la contagiosité plus forte.

Mais plus de jeunes contaminés

Les premières études sur le variant britannique font état d’une plus grande contamination chez les jeunes de moins de 20 ans. Les écoles du royaume n’ont d’ailleurs pas rouvert en cette rentrée 2021, et le pays vient vient de décréter un reconfinement total.

A ce jour, en France, nous n’avons pas d’observations de ce nouveau variant chez les adolescents. Mais il faut rester vigilant, surtout dans les jeunes d’âge scolaire.

Le vaccin serait efficace

Pour ce variant, « il n’y a, à ce stade, pas assez d’informations disponibles pour estimer s’il y a un risque sur l’efficacité des vaccins », estiment les autorités britanniques. Les vaccins en cours devraient donc protéger contre ces mutations nouvelles.

En attendant, les gestes barrières (port du masque, distanciation physique, lavage des mains, aération des lieux clos, évitement des rassemblements), les tests, l’isolement en cas de contamination, et le télétravail restent à l’ordre du jour pour éviter au maximum le nombre de contaminations.