Le compte personnel de formation, successeur du Dif, (Cpf) a été lancé en janvier 2015, mais trop peu de salariés l’utilisent, alors qu’il peut permettre une évolution personnelle et professionnelle.

Qu’est-ce que c’est ?

Le Cpf a remplacé, il y a plus de quatre ans, le droit individuel à la formation (Dif). Mais il est peu connu et donc peu utilisé par les salariés. Pourquoi ?
Sans doute à cause d’un manque d’accompagnement et d’information dans les entreprises. A l’heure actuelle, la majorité des salariés en formation le sont via le plan de formation, et rares sont ceux qui prennent l’initiative personnelle d’utiliser leur Cpf : seuls 7,2 % des actifs ont bénéficié d’une formation grâce au Cpf (D’après une étude menée par Altedia, Adecco et le groupe Igs).

Comment ça marche ?

Les droits acquis au titre du compte personnel de formation sont monétisés depuis le 1er janvier 2019 (auparavant ils se comptaient en heures de formation). Le Cpf est crédité de 500 euros par année complète pour un salarié à temps plein. Pour voir où on en est, il suffit d’ouvrir son compte sur le site moncompteformation.gouv.fr. Durant une phase transitoire, de janvier à octobre 2019, les droits sont affichés en heures et en euros afin de permettre à chacun de s’habituer au changement. Dès octobre, les comptes seront totalement en euros. Une application mobile sera à la disposition des salariés pour faciliter leurs démarches. Elle permettra à tous les usagers ayant des droits sur leur compte d’acheter leur formation librement et sans intermédiaire.

On pourra également s’inscrire à la formation et la payer directement en ligne. Si les droits disponibles sur le compte ne suffisent pas, il sera possible de payer le complément directement en ligne, par Carte bleue ou de faire appel à des financements supplémentaires.

Pour quelles formations ?

Une liste de formations éligibles au Cpf est proposée sur le site. Elle est mise à jour quotidiennement. Un doute sur la formation à entreprendre ? Les nouveaux « conseils en évolution professionnelle » sont à votre disposition.
Ils peuvent vous aider gratuitement dans votre orientation, notamment vers
des métiers porteurs. On les trouve auprès de Pôle emploi ou de l’Apec pour les cadres, Cap emploi pour les personnes handicapées, et les missions locales pour les jeunes.

Attention
Les sommes capitalisées sur le Cpf issues du reliquat du Dif doivent être dépensée avant le 1er janvier 2021, sous peine d’être perdues.