Comme chaque année, la revue médicale indépendante Prescrire publie sa liste de médicaments à éviter et y rajoute douze spécialités, dont certains sirops contre la toux.

La revue médicale indépendante Prescrire publie sa nouvelle liste qui contient 105 médicaments à éviter. Ce que la revue appelle des produits « plus dangereux qu’utiles ». Cette année, douze nouveaux figurent dans cette liste, dont les médicaments à base de Ginkgo biloba et certains sirops contre la toux.  

Risques sanitaires « disproportionnés »

D’après la revue Prescrire, ces médicaments sont dangereux pour les patients car ils leurs font courir des risques sanitaires « disproportionnés ». Les médicaments visés dans cette liste sont des « causes de mortalité, d’hospitalisations ou d’effets nocifs graves ou très gênants, largement évitables », assure la revue. Ce « ne sont pas forcément de futurs Mediator, au centre de scandales et de procès impliquant notamment une firme et l’Agence du médicament. Surtout si tous les acteurs de santé réagissent à temps », ajoute-t-elle enfin.

Médicaments à éviter

  • Sirops contre la toux comme Clarix toux sèche pour enfant et Vicks sirop pectoral 0,15 % pour adulte, à base de pentoxyvérine, produit qui expose à des « troubles cardiaques » et à des « réactions allergiques graves ».
  • Le produit (et ses dérivés) de marque Tanakan à base de Ginkgo biloba, utilisé contre les troubles cognitifs des patients âgés, qui comporte un risque d’hémorragies, de troubles digestifs et de convulsions. D’autre part, le Ginkgo biloba utilisé dans d’autres produits contre l’insuffisance veineuse est considéré par la revue « sans plus d’efficacité ».
  • Les médicaments à base d’argile contre les diarrhées (attapulgite, Smecta, Gelox, Gastropax…)
  • Les médicaments à base d’alpha-amylase (Maxilase), contre les maux de gorge. Ces médicaments peuvent engendrer des réactions allergiques parfois graves, voire mortelles. Le tixocortol (corticoïde) est aussi à l’origine de réactions allergiques.