Les personnes âgées sont très vulnérables face au covid-19 et les décès se multiplient. Le Ministre Olivier Véran annonce le confinement individuel dans les Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Partout en France, la situation se dégrade d’heure en heure dans les Ehpad. Malgré le confinement, intervenu avant tout le monde, de nombreux foyers infectieux au coronavirus, ont été remarqués dans beaucoup de régions françaises (Doubs, Vienne, Hérault, Savoie, Charente, Paris…) Et, c’est une catastrophe pour les personnes âgées voire très âgées et déjà fragilisées. Le Ministre de la santé Olivier Véran a annoncé un confinement individuel des personnes âgées en Ehpad.

Le manque cruel de masques pour les personnels en Ehpad

L’urgence dans les Ehpad est de faire en sorte que tous les personnels portent des masques. De nombreux témoignages d’infirmières, d’aides-soignantes se font entendre pour dire qu’elles en manquaient cruellement sans parler des protections pour pouvoir travailler. 500 000 devraient leur être livrés. Il est évident que ce personnel venant de l’extérieur est potentiellement à risque d’avoir le virus et de le véhiculer dans les Ehpad. C’est pourtant un scénario que l’on pouvait imaginer.

« La situation est tellement grave qu’à l’heure actuelle, on n’est pas du tout sûr de pouvoir prodiguer des soins intensifs de réanimation pour ces personnes et on risque d’être obligés de garder ces malades en Ehpad avec des limitations de soins et des fins de vie douloureux et des personnels qui n’y sont pas préparés. » a témoigné Xavier Lescure, infectiologue à l’hôpital Bichat (Paris), sur France 5.

De ce fait, les personnels des Ehpad vont bientôt se confronter à des problème moraux, éthique et d’organisation.

Les Ehpad sont confrontés à une manque de personnel et de financements, que de nombreux professionnels et associations ont dénoncés, et ce, depuis des années.

« C’est extrêmement difficile à vivre quand on est salarié dans un établissement et qu’on connaît un drame comme celui-ci, expliquait Pascal Champvert, président de l’Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA), dans les media.

 « Il faut tout faire pour ne pas arriver à une situation extrême. On paye ici un problème français depuis très longtemps, c’est l’insuffisance du nombre de professionnels dans les établissements et les services à domicile », a conclu Pascal Champvert.