Le bilan de l’épidémie de coronavirus 2019-nCov s’établit à plus de 1 000 morts, quasiment tous en Chine, et plus de 42 500 contaminations. En France, il y a 11 cas confirmés de coronavirus dont un sévère. En Haute-Savoie, cinq personnes sont touchées (dont un enfant de 9 ans) après avoir fréquenté un citoyen britannique dans un chalet de la station de ski des Contamines-Montjoie. Ils sont toujours hospitalisées, mais leur état est rassurant.

Le coronavirus continue de sévir dans plus de 30 pays. L’Organisation mondiale de la santé (Oms) a déclaré que le coronavirus constitue « une très grave menace » pour le monde.

Les symptômes observés sont : difficultés respiratoires, toux, essoufflement, forte fièvre.

De nouveaux traitements sont à l’essai, utilisés dans d’autres maladies virales. Ces traitements en évaluation sur les malades sont des molécules parfois administrées ensemble et qui ont fait leurs preuves contre le Vih, l’hépatite C, Ebola et le paludisme.

Le ministère de la Santé a activé depuis le 1er février la plateforme téléphonique d’information “Nouveau coronavirus”, accessible au 0800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, de 9 h à 19 h). Elle permet d’obtenir des informations sur le 2019-nCoV et des conseils si vous avez voyagé dans une zone où circule le virus ou côtoyé des personnes qui y ont circulé.

L’épidémie s’est déclenchée dans la ville de Wuhan, dans le centre du pays. Le coronavirus (2019-nCoV), transmis par des animaux (sans doute par les chauves-souris) à l’homme, provoque des pneumopathies graves et parfois mortelles dans certains cas. Il appartiendrait à la même famille que le syndrome respiratoire aigu sévère (Sras) qui avait fait, en 2003-2004, 349 victimes.

La grippe est présente partout en France


Cette nouvelle épidémie ne doit pas faire oublier la grippe saisonnière qui sévit en ce moment en France. Elle avait fait, l’année dernière, plus de 10 000 morts, surtout des personnes âgées. On peut s’en protéger grâce au vaccin (il est encore temps de se faire vacciner, jusqu’à fin février), à des règles d’hygiène : se laver fréquemment les mains, porter un masque quand on a un syndrome grippal, se couvrir la bouche et le nez avec le coude en cas de toux et d’éternuement, utiliser des mouchoirs en papier à usage unique, limiter les contacts avec les personnes malades.