En France, on réalise plus d’un million de tests de dépistage de Covid-19 par semaine. Sur le terrain toutefois, les laboratoires peinent à faire face à la demande. Le délai d’attente pour un rendez-vous est en moyenne de 5 jours, idem pour les résultats. Trop long pour tracer et isoler les nouveaux cas. Quelles autres solutions pour tester le plus de personne possible ?

Les laboratoires qui réalisent les tests virologiques (par prélèvement naso-pharyngé) ne désemplissent pas. Et, si l’on veut faire face à la nouvelle vague épidémique de Covid-19, d’autres solutions doivent être envisagées.

Tests salivaires, antigéniques

Les tests salivaires, prêts depuis plusieurs mois, sont enfin validés par la Haute Autorité de santé (Has). Ils seront utilisés, d’ici à octobre, pour détecter les infections uniquement chez les personnes présentant des symptômes d’infection par le Sars-Cov-2. L’instance ne les recommande pas chez les personnes sans symptômes, chez qui « on raterait plus de 75 % » des infections en raison de performances insuffisantes, a indiqué le Pr Dominique Le Guludec, présidente du Collège de la Has.

Ce test est moins douloureux que le naso-pharyngé, mais moins sensible pour détecter le virus.

Le prélèvement salivaire est réalisé par crachat simple, par crachat bronchique ou par pipetage de la salive. Il serait donc plus pratique pour les enfants, les personnes âgées, ou les personnes présentant des troubles psychiatriques, qui acceptent plus difficilement la voie naso-pharyngée.

Les tests antigéniques sont une autre option pour obtenir des résultats rapidement (en une demi-heure). Le prélèvement se fait par voie nasale mais pas pour les personnes présentant des symptômes d’infection au Covid-19 ni pour les personnes identifiées comme « cas contacts ».

Il sert à détecter les protéines que produit le virus – les antigènes – et à déterminer si la personne est infectée au moment du test.

Si oui, le malade devra tout de même réaliser un test Pcr. C’est une simple orientation diagnostique.

La Has rendra prochainement un avis sur ces tests antigéniques.

Les autres tests

On peut faire un test chez le pharmacien : le test rapide d’orientation diagnostique (Trod), par prélèvement d’une goutte de sang. Il permet de détecter en quelques minutes des anticorps contre le virus. Il n’est pas remboursé. Si le résultat est positif, il convient de réaliser un test sérologique en laboratoire de biologie pour confirmer le résultat.

Le test sérologique consiste en une prise de sang. Il permet de détecter la présence d’anticorps au virus, c’est-à-dire de savoir si la personne a déjà été en contact avec le virus. Il est remboursé sur ordonnance.