Qu’est ce qu’un hémogramme ? Pourquoi mesurer le taux de glycémie ou de lipides ? Voici quelques repères pour mieux comprendre les examens les plus couramment demandés par les médecins lors des bilans sanguins.

L’hémogramme

On l’appelle aussi « numération de la formule sanguine ». C’est l’examen le plus demandé et le plus complexe pour évaluer l’état de santé général. On analysera les globules rouges (hématies) et blancs (leucocytes) pour déceler une anémie, une infection, un cancer du sang…La numération des plaquettes, qui joue un rôle essentiel dans la coagulation, fait partie de cet examen. L’augmentation du nombre de plaquettes a de très nombreuses causes comme une carence en fer ou des maladies inflammatoires. Une diminution peut être liée à un déficit en vitamine B 12, à une infection virale, à la prise de certains médicaments…

La glycémie

La glycémie est souvent mesurée à jeun pour évaluer le taux de sucre (glucose) dans le sang. Trop faible (hypoglycémie) ou trop élevée (hyperglycémie), elle peut révéler un diabète. La Haute Autorité de santé parle de diabète lorsque la glycémie à jeun est supérieure à 1,26 g/l sur deux dosages consécutifs.

Les lipides

L’excès de lipides (graisses)dans le sang peut révéler une maladie cardio-vasculaire.
Deux types de lipides sont analysés.

1) Le cholestérol
Surtout fabriqué par le foie, il est aussi apporté par l’alimentation. Dans le taux de cholestérol total, plusieurs éléments sont à examiner :
le cholestérol Ldl (ou « mauvais cholestérol »). Un taux important est un facteur de risque
cardio-vasculaire. Et plus le nombre de facteurs de risque est élevé (âge, hypertension, diabète, tabagisme), plus le taux de Ldl doit être bas ;
le cholestérol Hdl (ou « bon cholestérol»). Plus le taux de Hdl est élevé, mieux c’est car il collecte le « mauvais » en excès dans le sang, pour l’amener jusqu’au foie qui assure son élimination. Il exerce donc un effet protecteur sur l’organisme.
2) Les triglycérides
Ils sont apportés par l’alimentation. Ils sont stockés dans des cellules dites « adipeuses », pour servir de réserve d’énergie à l’organisme. En quantité trop importante dans le sang, ils accentuent le risque d’Avc. Les taux recommandés pour cet examen diffèrent en fonction de chaque patient. Votre médecin saura vous donner les explications nécessaires.

Vitesse de sédimentation

La vitesse de sédimentation permet de détecter et de surveiller des processus inflammatoires et infectieux. Elevée, elle peut révéler certaines pathologies (maladies respiratoires, articulaires, infections bactériennes…). Elle est mesurée à deux moments : une heure et deux heures après le prélèvement sanguin.

A savoir

– A quoi correspondent les « valeurs de référence » (VR) mentionnées à droite de votre bilan ? Ce sont des normes établies par les biologistes qui varient selon le sexe et l’âge. Si vous êtes en dehors des VR, pas de panique, votre médecin saura vous orienter car cela ne signifie pas forcément que vous souffrez d’une maladie.

– Certains bilans nécessitent d’être à jeun (au moins huit heures).