Théâtre, danse, concerts, cinéma, expositions, rencontres, c’est plus de 120 manifestations dans 50 lieux en Ile-de-France que propose cette année le festival Imago entre le 19 septembre et le 20 décembre. Un programme d’une qualité exceptionnelle.

Tous les deux ans, le festival Imago revient avec les meilleures créations du monde du handicap et de l’art vivant. Cette année, le public francilien pourra découvrir 31 spectacles différents, quatre expositions, des films, 5 rencontres professionnelles et des ateliers d’initiation à la langue des signes.

Les coups de cœur de la rédaction

Théâtre

ÉVASION EN TEMPS DE CONFINEMENT

La troupe de comédiens professionnels en situation de handicap psychique, Au TE’S, ont lu et relu les textes de Xavier de Maistre, Voyage autour de ma chambre, qui ont fait écho à leur situation lors du confinement. A leur tour, ils ont écrit leurs réflexions, sensations et pensées qu’ils restituent sur scène. La lecture, où les paroles mêlées à une musique écrite sur mesure par Philippe Hunsinger, entraîne le spectateur à repenser son propre confinement.

Théâtre de Belleville, 75020 Paris. Samedi 10 octobre à 15 heures. Entrée libre.

TROUBLE

Trouble

Ce spectacle, initié dans une réflexion très libre à la lecture d’écrits de Michel Foucault, évoque la mue des enfermements, interroge la place des singularités dans la géométrie des cercles d’appartenance, appelle à l’union dans la diversité. Sur scène, trente artistes dont un orchestre d’une quinzaine de musiciens en live, des projections d’images, un trapèze et un chœur d’acteurs, danseurs et chanteurs. Turbulences ! est une compagnie de recherche théâtrale, vocale et de langage multimédia avec des personnes présentant des difficultés d’intégration sociale et des troubles de la communication, notamment autisme et troubles apparentés.  Son objectif est de proposer un travail et / ou une formation professionnelle adaptée à des personnes en situation de handicap.

Chapiteaux turbulents, 12-14, boulevard de Reims, 75017 Paris. Du 15 au 17 octobre à 19 h30.

DYSLEX

Isa, Martin et les autres… Les dyslexiques. Pour eux, les lettres et les sons se mélangent. Quand arrivent les difficultés d’apprentissage commence la peur d’écrire, de lire, mais aussi la moquerie et le reproche. Alors débute l’exil : Isa, Martin et les autres sont comme rejetés sur une île.

Partis de leur propre expérience, Isabelle Ronayette et Martin Staes-Pollet interrogent, avec sensibilité et humour, la difficulté des dyslexiques à vivre dans un monde où l’écriture est signe d’intelligence et de valeur. Quel masque le dyslexique prend-il pour se faire accepter par les autres ?

La Briqueterie (Montmorency), 27 novembre à 20 h 30.
La Ferme de Bel Ebat (Guyancourt), 1er décembre à 20h30.

Danse

DE FRANÇOISE À ALICE

Le chorégraphe Mickaël Phelippeau réunit dans une chorégraphie une mère et une fille, Françoise et Alice Davazoglou. La première est chercheuse, spécialiste de la danse et du handicap, la seconde danseuse et porteuse de trisomie 21. Ensemble, elles ont formé l’association Art21 qui cultive la rencontre de publics mixtes via la danse.

Points communs-nouvelle scène nationale, 95000 Cergy, les 2 et 3 décembre à 19 h 30.

Marionnettes

DU BALAI !

C’est l’histoire d’un balayeur de rue, bougon et renfrogné, et d’un habitant de la rue, rêveur et rieur. Ils vont se rencontrer, se chercher, tenter de s’apprivoiser… De l’apparente banalité de l’histoire transparaissent l’humanité, la poésie, et ces petits riens qui transforment, lorsqu’on le veut bien, nos quotidiens en fête.

La Bobêche – originaire de Lisle-sur-Tarn (Tarn) – a été créée en 2015. La ligne artistique de la compagnie est le théâtre gestuel et visuel incluant la marionnette et le théâtre d’objet, la danse, le mime contemporain, la musique en direct, les arts plastiques et la langue des signes. Installée dans le Tarn, la Bobêche développe des projets d’actions culturelles sur son territoire et dans toute la France. 

Le Mouffetard, théâtre des arts de la marionnette, Paris. Du 24 au 26 octobre.

Expositions

LES VISITES DÉCALÉES

En collaboration avec un professionnel de l’écriture, les comédiens du Théâtre du Cristal créent une visite théâtralisée de la collection permanente du musée d’Art moderne de Paris. Le décalage produit par les textes et les corps, mis en jeux de manière sensible, permet de poser un regard singulier sur une sélection d’œuvres et de tracer de nouveaux chemins d’accès. Les visites décalées sont imaginées comme un réel temps de partage et de transmission avec les publics.

MAM, 11, avenue du Président-Wilson 75116 Paris. Du 17 au 22 novembre.

Le festival Imago œuvre également pour défendre l’accès à la culture des personnes en situation de handicap, trop souvent oubliées, négligées. Cette année, « Imago le réseau » est né. il va permettre de développer des projets de sorties culturelles, de pratiques amateurs et d’enseignements artistiques.