Le Premier ministre, Jean Castex, a fait un point vendredi 11 septembre, sur la lutte contre un éventuel rebond de la pandémie de coronavirus. 

Pas de grande surprise, mais quelques mesures ont été annoncées par le Premier ministre, Jean Castex, vendredi 11 septembre, à l’occasion d’une conférence de presse, à l’issue d’une réunion du Conseil de défense consacré à la crise sanitaire.

Quelles annonces ?

Le Premier ministre a parlé d’une « dégradation manifeste » de la situation épidémiologique en France avec un taux d’incidence de 72 cas pour 100 000 personnes, contre 57 il y a une semaine ». 42 départements sont déclarés en zone rouge, synonyme d’une circulation active du virus.

Pour renforcer le traçage des personnes contact (celles qui ont côtoyé des malades de la Covid-19), 2 000 personnes supplémentaires vont être recrutées à l’assurance-maladie et dans les agences régionales de santé (Ars).

Le dépistage massif continue avec un million de tests par semaine, mais celui-ci sera plus ciblé avec une priorité pour les cas symptomatiques et le personnel soignant. Des créneaux horaires leur seront réservés.

L’isolement en cas d’infection au coronavirus passera de quatorze à sept jours, avec un contrôle effectué par l’assurance-maladie (on ne connait pas encore les conditions, qui seront données dans les prochains jours).

Pourquoi passer de 14 à 7 jours d’isolement ?

Le Conseil scientifique a appuyé son analyse sur les données récentes. Il relève en particulier qu’avec les outils dont on dispose aujourd’hui, « la transmission du Sars-CoV-2 à partir des personnes infectées est maximale entre 2 jours avant l’apparition des signes clinique et 5 jours après, et n’a été documentée que très exceptionnellement au-delà du 8e jour d’infection ».

Il propose, sur cette base, un isolement de 7 jours :

  • à partir du jour du début des symptômes pour les cas confirmés, sans attendre les résultats du test ;
  • à partir du jour du prélèvement positif pour les cas asymptomatiques ;
  • à partir du jour du contact avec un cas confirmé pour les personnes contact, suivi d’un test diagnostique réalisé au 7e jour d’isolement, isolement qui sera poursuivi si le résultat du test est positif.

Lorsque le patient sort de l’isolement, le port du masque chirurgical et le suivi scrupuleux des mesures d’hygiène et de la distanciation physique restent primordiaux.

A noter que Santé publique France avait déjà publié un résumé de plusieurs études en juillet dernier, qui indiquait que la moitié des transmissions intervenaient 2 à 3 jours avant l’apparition des symptômes et que la contagiosité diminuait fortement au bout de 8 jours.

Rappelons que les symptômes de la Covid-19 sont : fièvre, toux, gêne respiratoire, maux de tête, perte du goût, de l’odorat, diarrhée, maux de ventre. En cas de gêne respiratoire sévère, il est urgent de consulter.