L’aide pour les travailleurs les plus précaires mise en place en novembre dernier, sera prolongée, a annoncé le Gouvernement. 400 000 personnes en ont déjà bénéficié.

La crise sanitaire a plongé de nombreux Français dans la précarité. Les travailleurs les plus pauvres, ont pu en novembre dernier, bénéficier de l’aide mise en place par le Gouvernement. Elle sera prolongée, a annoncé Elisabeth Borne, ministre du Travail.

Cette aide, qui a déjà bénéficié à 400 000 personnes, parmi lesquelles 165 000 jeunes de moins de 30 ans, permet à toutes celles qui ont travaillé au moins 138 jours en Cdd ou en intérim (soit plus de 60% du temps de travail annuel) en 2019, mais qui n’ont pas pu travailler suffisamment en 2020 pour recharger leurs droits à l’assurance-chômage du fait de la crise sanitaire, de bénéficier d’une garantie de revenu minimum de 900 euros par mois. Cette aide devait initialement couvrir les mois de novembre, décembre, janvier et février.