Alors que débute le procès des attentats de 2015, nous avons une pensée pour les femmes et les hommes assassinés. Et particulièrement pour notre collègue de la rédaction de Viva, Mustapha Ourrad.


Son nom n’est certainement pas le plus connu des personnes assassinées à la rédaction de Charlie Hebdo. Et c’est sans doute naturel. Mustapha était un homme discret, plus que discret, mais toujours présent et efficace. Un vrai professionnel de l’information que tous respectaient.

Il faisait partie de la rédaction de Viva Magazine depuis près de 20 ans, comme correcteur. Et, un jour par semaine il rejoignait l’équipe de Charlie Hebdo pour relire le journal avant son impression.

Son oeil vigilant ne lassait aucune chance aux fautes de français et erreurs de syntaxe. Il maîtrisait le français comme nul autre. Kabyle de naissance, c’était un amoureux de notre langue, aimant lire et réciter Gide, Malraux et Baudelaire.

Mustapha ne parlait jamais de lui mais s’inquiétait des autres. Toujours aimable et optimiste.
Il n’aurait jamais imaginé sa photo dans les journaux télévisés ou peinte sur les murs de Paris. Il n’aurait sans doute pas aimé les hommages. Mais 5 ans après ce jour terrible, la rédaction de Viva n’a pas oublié son visage, sa présence toujours bienveillante et son humour délicat.

Nous pensons à ses proches, à sa famille et à ses enfants.