Navigation article

Prévention

Noyades : la vigilance est de mise

Santé publique France réalise chaque année une enquête Noyades, en métropole et en outre-mer. Afin de faire acte de prévention, l'organisme dévoile les résultats de la période du 1er juin au 5 juillet 2018.

L'enquête Noyades 2018 de Santé publique France s'étend de début juin au 30 septembre. Elle prend en compte tous les types de noyades (accidentelles, suicidaires ou criminelles), suivies d'une prise en charge médicale et comptabilise le nombre de décès. Leur description permet de mettre en place des actions de prévention, et de renforcer ou modifier les réglementations, afin de tenter de réduire le nombre de victimes.

Déjà 552 noyades

C'est le nombre enregistré sur la période du premier juin au 5 juillet. 121 décès ont été recensés.

La majorité des noyades est accidentelle. Parmi elles, 40 % se sont déroulées en mer et 27 % en piscines. Tous les types d'âges sont concernés. Cependant, les piscines privées font plus de victimes que les publiques, et surtout chez les enfants de moins de six ans.

Par ailleurs, l'enquête a permis de constater que le nombre de décès, suite à une noyade, augmente avec l'âge.

Comment prévenir? 

Très souvent les noyades ne sont pas prévisibles, il est néanmoins important de rappeler quelques recommandations. 

Chez les enfants, ce sont le manque de surveillance, par la famille ou les dispositifs de sécurité, et les chutes, qui sont les causes les plus fréquentes. C'est pourquoi, Santé publique France souligne l'importance de garder les yeux ouverts sur son enfant, de l'équiper de brassards et de lui apprendre à nager le plus tôt possible. Par ailleurs, l'apprentissage de la nage se fait à tout âge, rappelle l'organisme. 

Tenir compte de son état de santé du jour, des zones surveillées ou non, et du soleil, est aussi primordial, tout comme ne pas boire d'alcool avant la baignade, et se former aux gestes des premiers secours. 

Anastasia Chauchard

 

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

En direct de notre blog

Bien-être

Alimentation

Vive l'olive

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction