Apparu en 2004, le moustique tigre est reconnaissable à ses rayures blanches et noires. C’est à partir de 2012 qu’il s’installe durablement en France. Aujourd’hui, il colonise 67 % du territoire, selon le site Vigilance-moustiques. Comment s’en protéger ?

Le moustique tigre (Aedes albopictus) est bien présent en France, d’après le site Vigilance-moustiques qui se fonde sur les données officielles et les déclarations de particuliers. En 2021, 64 départements sont en rouge sur la carte, ce qui signifie que l’insecte y est implanté et actif. Par rapport à 2020, cela représente six départements supplémentaires : Mayenne, Cantal, Haute-Vienne, Jura, Drôme et Doubs.

Qui est-il ?

Le moustique tigre est reconnaissable à ses rayures noires et blanches et à sa petite taille (moins d’un centimètre). Il est silencieux et diurne, c’est-à-dire qu’il pique plutôt le jour (principalement le matin et le soir), alors que le moustique commun a plutôt tendance à piquer la nuit. Il est susceptible de transmettre la dengue, le chikungunya ou le zika. Pour transmettre ces virus, il doit néanmoins avoir piqué une personne infectée. Il s’est particulièrement adapté à l’écosystème urbain, troquant les forêts tropicales pour les gouttières, soucoupes de jardin ou autres réserves d’eau stagnante où il pond ses œufs. il apprécie la végétation dense pour s’abriter de la chaleur la journée. Une fois qu’il s’est installé, il difficile de le déloger.

Se protéger

Il est indispensable de se protéger : porter des vêtements amples et couvrants, supprimer tous les points d’eau stagnante où prolifèrent les larves et utiliser des produits répulsifs. Entretenir son jardin est primordial : élaguer les haies, débroussailler, réduire les sources d’humidité…

Si vous possédez une piscine : il convient d’évacuer régulièrement l’eau des bâches, de couvrir les réservoirs d’eau et les bassins avec un voile moustiquaire ou un simple tissu. Il faut aussi vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées en nettoyant les gouttières et caniveaux…

A noter

A ce jour aucun lien n’a été établi entre le moustique tigre et la transmission du Covid-19.

Participez à la surveillance de la propagation du moustique tigre en signalant sa présence via le site signalement-moustique.anses.fr