A partir du 1er septembre, le port du masque devient obligatoire en entreprise y compris dans les « open spaces ». Il ne l’est pas dans les bureaux individuels. L’employeur a la charge de fournir les masques (chirurgicaux ou tissu).

Prenant appui sur les conseils du Haut conseil de la santé publique, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, a annoncé que « le port du masque sera obligatoire dans tous les espaces de travail qui sont clos et partagés, comme les salles de réunions, couloirs, vestiaires, open space ».

Masque à la charge de l’employeur

A noter que le masque, sera à la charge de l’employeur. La ministre du Travail a également encouragé les employeurs à favoriser le télétravail dans les zones où le virus circule beaucoup (zones rouges) comme en Ile-de-France ou dans la région de Marseille.

Ce sera aux entreprises à faire respecter la règle. Le salarié qui refusera de porter son masque s’exposera donc à des sanctions disciplinaires. 

Élisabeth Borne demande une vigilance accrue pour les travailleurs accueillis dans un hébergement collectif, comme c’est le cas pour les saisonniers, mais aussi dans les milieux froids et humides, comme les abattoirs.