Le collectif Bamp!, constitué de professionnels de santé et d’association de patients, lance une campagne intitulée, « Protège ta fertilité », pour sensibiliser les jeunes aux facteurs de risque de l’infertilité.

« Protège ta fertilité », est une campagne proposée par le collectif Bamp!, qui rassemble des professionnels de santé et de patients, et destinée aux jeunes de 18 à 24 ans. L’objectif ? Ouvrir la discussion autour des facteurs de risque de l’infertilité le plus tôt possible. Le moyen ? Les réseaux sociaux (@protegetafertilite), sur lesquels sont diffusés des messages de prévention. Mais aussi, des affiches que les médecins peuvent accrocher dans leur cabinet.

Agir quand il est encore temps

Souvent les couples prennent conscience des facteurs de risque au moment où ils ont un projet d’enfant. Pourtant, c’est en amont qu’il faut s’en préoccuper. Tabagisme, alcoolisme, surpoids, sédentarité, sont des facteurs de risque qui pèsent sur la fertilité. Mais le but de l’opération « Protège ta fertilité », n’est pas de culpabiliser avec des messages anxiogènes. Au contraire. On informe sur comment garder une bonne santé tout au long de sa vie.

L’infertilité

L’infertilité est l’incapacité pour un couple à obtenir une grossesse après environ une année de rapports sexuels réguliers non protégés, ou le fait qu’une femme ne peut mener une grossesse jusqu’à terme. On parle aussi de stérilité. En France, environ un couple sur huit consulte en raison de difficultés à concevoir un enfant. Dans trois quarts des cas, l’infertilité est d’origine masculine, féminine, ou elle associe les deux sexes. Dans 10 à 25% elle n’est pas attribuable à un défaut spécifique d’un des deux partenaires. Une prise en charge médicale peut résoudre un certain nombre de cas d’infertilité et la procréation médicalement assistée (Pma) permet de contourner la plupart des difficultés.

« Protège ta fertilité », campagne menée par l’association Bamp! et le laboratoire Merk.