Une grande enquête sur la cigarette électronique prouve qu’elle est efficace pour cesser de fumer, mais il reste des zones d’ombre.

Une grande étude a été menée par des chercheurs de l’université Queen Mary à Londres sur l’efficacité de la cigarette électronique pour arrêter de fumer. Les résultats ont été publiés dans le très sérieux New England Journal of Medicine. Résultat : oui, le vapotage est efficace par rapport aux autres moyens de substitution (patch, gommes…), surtout pour ceux qui désirent vraiment cesser de fumer, mais…

Des zones d’ombre persistent

Certes, les résultats sont encourageants car d’après l’enquête, « après un an, 18 % des participants qui avaient utilisé la vapoteuse étaient toujours abstinents. Chez ceux qui avaient eu recours à un substitut classique, cette proportion n’était que de 9,9 % ».

Mais, il faut rester méfiant car la cigarette électronique présente des risques pour le cœur et les bronches. Ce n’est donc pas un produit inoffensif. D’autre part, elle risque aussi de créer une dépendance, alors faut-il en faire un substitut comme les autres pour arrêter de fumer ? C’est peut-être aller trop loin.

En attendant, d’autres travaux devront être menés pour clarifier ces questions.