Navigation article

Prévention

Le froid met l'organisme à rude épreuve

Les défenses passives de l'organisme contre le froid sont faibles. Des précautions s'imposent pour éviter de mettre notre organisme à trop rude épreuve.

« Contrairement à la chaleur, le froid, dès son apparition, est un danger vital pour les plus fragiles », explique dans son livre, 1 le Pr Jean-Louis San Marco, professeur de médecine à l'université d'Aix-Marseille. En effet, en cas de fortes chaleurs, l'organisme dispose de la transpiration pour se défendre, pour le froid ses défenses passives sont très limitées.

Froid : des protections extérieures

Le corps dispose de peu de moyens pour se protéger du froid. Il y a bien la réduction du débit cardiaque, mais elle diminuerait le niveau de conscience et serait problématique pour maintenir une activité : la baisse du débit cardiaque se déclenche, explique le Pr San Marco, « dans les phases ultimes d'une exposition prolongée à un froid intense ». Il reste la vasoconstriction périphérique, qui permet de réduire les échanges, mais elle se résume aux mains et aux pieds (quand on ne sent plus ses extrémités) et ne peut pas être généralisée à toutes les extrémités. Quant aux claquements de dents, tremblements ou à la fameuse « chair de poule », ils n'ont pas la moindre efficacité. 

Il faut donc à recourir à des protections extérieures pour maintenir une température correcte. « Le conseil le plus important à donner quant à l'habillement est de multiplier les couches de vêtements. Car l'air est un excellent isolant thermique, si on le maintient enfermé », explique le Pr San Marco.

Les extrémités sont à protéger en priorité : tête (c'est par là que se fait la moitié des pertes de chaleur), mains, pieds, mais aussi, bouche et nez. Préférez les moufles aux gants, car elles permettent l'échange thermique entre les doigts.

Les risques pour la santé

Les plus fragiles et les plus âgés sont les plus exposés aux risques du froid mais pas seulement. Nous sommes tous concernés. Quand il fait froid, les battements cardiaques s'intensifient, ce qui peut occasionner des troubles chez les personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires et les personnes fragiles et âgées. La pression artérielle augmente, d'où les risques d'accidents vasculaires cérébraux (Avc), d'angine de poitrine...

L’hypothermie (l’équivalent du coup de chaleur ) est aussi une des principales causes de mortalité liée à l’exposition directe au froid. Dans le cas d’une exposition directe au froid, il se produit une dépression progressive de tous les systèmes organiques. Les symptômes sont un état de confusion : le patient est conscient, il frissonne, sa peau est pâle, froide, sa tension artérielle s’élève.

Parmi les autres risques : l’engelure qui représente le premier degré de la gelure. Ce sont de petites fentes qui apparaissent à la commissure des lèvres ou à l’extrémité des doigts. Elles sont particulièrement douloureuses. Le syndrome de Raynaud touche environ 10 % de la population générale. Il est localisé généralement à deux ou trois doigts de chaque main qui deviennent bleus ou blancs, gonflés. Il est important de consulter le médecin traitant dans le cas de répétition de ces symptômes.

L'appareil respiratoire aussi est mis à rude épreuve en cas de froid, ce qui peut entraîner bronchites, trachéite mais aussi angine, rhume et sinusite.

Protéger les plus fragiles

Le « plan grand froid », dispositif interministériel, est actuellement déclenché par le gouvernement. Ce programme regroupe un ensemble de mesures pour informer et protéger la population des effets du froid. Il prévoit notamment une vigilance accrue à l'égard des précaires et des sans-abri. Le Samu social et les associations de soutien aux sans-abri s'activent pour venir en aide aux personnes les plus démunies. Car le froid tue plus que les fortes chaleurs. La vague de froid de février 2012 et les épidémies saisonnières avaient causé un surplus de près de 6 000 décès (+13 %) selon l'Institut national de veille sanitaire.

Toute urgence doit être signalée par téléphone au 115.

Les conseils pour se protéger du froid sur le site de l'Invs.

  • 1. Canicule et froid hivernal, comment se protéger ? Pr Jean-Louis San Marco, éd. du Rocher, 17,90 €.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Bien-être

Santé

Audition-vision

Trop de bruit au travail

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction