Comme chaque année depuis 1998, l’hebdomadaire Le point publie son étude sur les meilleurs hôpitaux et cliniques de France. 120 disciplines et pathologies médicales sont passées au peigne fin. En tête cette année : le Chu de Bordeaux, suivi par celui de Lille. Quant à Toulouse, qui occupait la première place en 2018, il se contentera de la troisième.

Une étude indépendante

L’enquête du journal Le point, qui se veut indépendante, porte sur 1400 hôpitaux publics ou privés et 79 spécialités. Dans la catégorie médecine et chirurgie, un questionnaire, portant essentiellement sur les moyens matériels et humains mis en place, a été transmis à 582 établissements publics ou privés et 571 établissement privés à but commercial en février 2019. Les données d’activité collectées dans le cadre du programme médicalisé des systèmes d’information (Pmsi), une base de données qui contient les dossiers médicaux anonymisés de millions de patients hospitalisée en 2017, ont également été prises en compte.

La note finale prend en compte le volume d’activité, la notoriété de l’établissement, la durée moyenne de séjour, l’indice de gravité, la spécialisation, l’accès à un Irm ou scanner dans l’établissement 24h/24 et enfin la présence permanente d’un service d’urgence avec au moins un médecin qualifié de garde.

La suite du trio de tête

A la suite du classement des hôpitaux publics viennent : les hôpitaux de Strasbourg, le Chu de Montpellier, le Chu de Nantes, l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, le Chu de Nancy et  le Chu de Rennes. En dixième position, celui de Grenoble.

Pour les cliniques privées :  arrivent en tête la polyclinique de Reims-Bezannes (Marne) puis celle de Saint-Herblain (Loire-Atlantique) et le centre hospitalier de Saint-Grégoire, près de Rennes (Ille-et-Vilaine), détrôné de sa première place.