« J’ai croisé la route de l’association Sourire à la vie. Depuis, on ne se quitte plus »

Il s’engage ! Grand Corps Malade est parrain de l’association Sourire à la vie. Créée en 2006 à Marseille, elle accompagne des enfants et adolescents atteints de cancers. En 2010, j’ai rencontré les enfants de Sourire à la vie parce que j’avais appris qu’ils dansaient sur mes textes dans leur spectacle. J’ai été littéralement séduit par leur travail. J’ai donc décidé de les aider et de m’engager en participant à leur création suivante. Ça a été une belle aventure. Et, de manière très naturelle, je suis devenu le parrain officiel de l’association. Depuis, je les accompagne. Je suis fier de dire que je suis un parrain actif. Je mets ma notoriété à leur service. Mais eux aussi m’apportent énormément. Ils traversent les épreuves de la maladie avec courage et maturité. Ils font face à de réelles souffrances pour leur jeune âge et, pourtant, ils ont une énergie et un enthousiasme incroyables. Ils me donnent des leçons de vie. Mon engagement est concret. Je collabore toujours à la création de leur spectacle qui mêle danse, slam, chant et théâtre. Nous avons joué dans des grandes salles, comme le Théâtre du Rond-Point, à Paris. Et je me rends dès que je le peux à l’association, dans les chambres des services d’oncologie (oncologie-hématologie pédiatrique ou cancérologie pédiatrique, NDLR). Mais aussi au Phare des sourires, une maison médicalisée équipée d’une salle de danse et de sport qui les sort de l’hôpital. C’est là que se créent les projets de l’association. » Pour en savoir plus : sourirealavie.frL’association organise également des voyages pour les enfants.

...

Ce contenu est réservé aux abonnés ou aux adhérents de la mutuelle.
Vous pouvez trouver le code d'accès dans l'édition papier de Viva Magazine, en bas de la page I du cahier central. Aperçu magazine


Veuillez vous identifier pour afficher l'article.

Connexion pour les abonnés ou les adhérents