Movember, la contraction de « moustache » et de « november », est une campagne de communication pour faire honneur à la santé des messieurs et pour soutenir la lutte contre le cancer de la prostate.

Que pouvons-nous faire pour la santé masculine ? Réponse : se laisser pousser la moustache ! « Movember », la contraction de « moustache » et de « november » est une campagne de communication pour soutenir la lutte contre le cancer de la prostate et des testicules. Les hommes sont invités à arborer de belles bacchantes, comme le font les femmes en portant un ruban rose lors de la campagne contre le cancer du sein. D’ailleurs, elles aussi peuvent imaginer des moustaches fantaisie par solidarité.

D’où vient « Movember » ?

Le mouvement est né en 2003 à Melbourne (Australie) où un groupe d’amis lance le concept. Ils créent ensuite la Movember Foundation. Depuis, la France a repris le flambeau et se lance dans cette opération de prévention. Comment participer ? Les concurrents, baptisés les « Mo Bros », sont invités à se raser de près. Ensuite, ils doivent entretenir leurs poils pendant trente jours. Mais attention, les barbes sont proscrites ! Seule la moustache est à l’honneur. Côté style, forme… tout est permis.

Le but est de récolter des fonds pour la recherche, la prévention et surtout de sensibiliser l’entourage. On peut faire un don sur le site. En treize ans, l’association a financé plus de 1 200 projets sur la santé masculine dans le monde entier.

D’ici à 2030, le but de l’association est de réduire de 25 % le nombre de décès prématurés masculins.

Movember Foundation.

Les cancers masculins : à savoir

Le cancer de la prostate est le premier cancer masculin. Il touche plus de 50 000 hommes par an en France. A partir de 60 ans, un homme sur sept pourrait être concerné. Le dépistage est recommandé après 50 ans. Le traitement dépend de chaque cas. Il peut être chirurgical, se faire à l’aide d’une chimiothérapie, d’une radiothérapie ou encore d’une hormonothérapie.

Le cancer du testicule est plus rare et touche les hommes jeunes. Il est diagnostiqué suite à la découverte d’une grosseur dans les bourses. Il guérit dans la majorité des cas après un traitement chirurgical.