Qu’appelle-t-on « cas contact » ? Quand l’est-on ? Quelles sont les dispositions à prendre ? Quel est le rôle de l’assurance-maladie ?

Selon la définition de l’assurance-maladie, un cas contact est une personne qui, en l’absence de mesures de protection efficaces pendant toute la durée du contact (masque chirurgical ou grand public selon la norme Afnor, non-respect de la distanciation physique) a côtoyé une personne testée positive à la Covid-19. 

En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes contacts à risque.

Le rôle de l’assurance-maladie

Les assurés ayant été testés positifs au coronavirus et les personnes ayant été en contact avec ces derniers seront appelés par les conseillers de l’assurance-maladie, habilités à traiter ce type d’appels, et soumis au secret médical et au secret professionnel.

Si ce contact téléphonique n’aboutit pas, précise l’assurance-maladie, les conseillers enverront un Sms ou un e-mail pour attirer l’attention des personnes concernées sur un prochain appel ou leur demander de rappeler l’assurance-maladie. Enfin, à la suite de cet entretien téléphonique, un message récapitulatif des consignes à suivre leur sera également envoyé.

Le cas contact est prévenu par l’assurance-maladie… Que se passe-t-il après ?

Ensuite, le cas contact devra passer un test Pcr (gratuit et sans ordonnance) et s’isoler en attendant les résultats. Même isolé, il doit scrupuleusement respecter les gestes barrière (hygiène des mains, distanciation physique et port du masque), vis-à-vis de son entourage, pendant ce temps.

Si le test est négatif, il pourra sortir de l’isolement tout en continuant à respecter les gestes barrière.

Si le test est positif, le cas contact devra rester chez lui encore pendant 7 jours (l’isolement est passé de 14 à 7 jours la semaine dernière), à compter de l’apparition des premiers symptômes. Le cas contact doit à son tour signaler à l’assurance-maladie les personnes qu’il a côtoyées.