Navigation article

Prévention

Le moustique tigre est présent en France

Le moustique tigre qui peut transmettre le chikungunya, la dengue ou le virus Zika est présent en France principalement en Auvergne et en Rhône-Alpes.

Le moustique tigre est présent sur le territoire. Cette espèce, l'Aedes Albopictus, originaire d'Asie, est vecteur de plusieurs maladies : chikungunya, dengue et zika. Sa présence est attestée dans 42 départements. Le chiffre « a doublé ces deux dernières années », d'après la Direction générale de la santé (Dgs). Il est surtout actif dans la région Auvergne Rhône-Alpes, c'est-à-dire dans les départements du Rhône, de l'Ain, de la Drôme, de l'Ardèche, de l'Isère et de la Savoie. Il a été détecté sporadiquement dans l'Allier et le Puy-de-Dôme. Pour l'heure, la Loire, la Haute-Loire, le Cantal et la Haute-Savoie sont épargnés.

Le moustique tigre s'installe en France

C'est à partir de 2012 que le moustique tigre s'est installé de façon durable dans plusieurs départements de la région : le Rhône, la Drôme, l'Ardèche et l'Isère. En Savoie, il s'est installé en 2014. Dans l'Ain, en 2015. En métropole, cet insecte s'est développé de manière significative depuis 2004. Vecteur du chikungunya, de la dengue et du zika, ce très petit moustique - il mesure entre 5 et 8 millimètres - se développe en milieu urbain. Il peut piquer dans un rayon de quelques dizaines de mètres autour de son lieu de naissance. Il est actif en métropole de début mai mai à fin novembre.

Chikungunya, dengue et virus zika

Chikungunya

L’infection à virus chikungunya a un délai d’incubation de 2 à 10 jours. Elle provoque des atteintes articulaires, souvent très invalidantes, concernant principalement les petites ceintures articulaires (poignets, doigts, chevilles, pieds) mais aussi les genoux et plus rarement, les hanches ou les épaules. A cette atteinte articulaire s’associent fréquemment des maux de tête, accompagnés de fièvre, des douleurs musculaires importantes, une éruption cutanée au niveau du tronc et des membres, une inflammation d’un ou plusieurs ganglion(s) lymphatiques cervicaux ou encore une conjonctivite. On en guérit assez vite, en quelques jours la fièvre disparait ainsi que les manifestations cutanées mais les signes articulaires peuvent perdurer sur plusieurs semaines.

Dengue
Les signes de la dengue sont des douleurs articulaires, musculaires, des maux de tête, des nausées, une éruption cutanée avec ou sans fièvre, une conjonctivite. Au bout de 3 à 4 jours, une brève rémission est observée, puis les symptômes s’intensifient - des hémorragies conjonctivales, des saignements de nez ou des ecchymoses pouvant survenir - avant de régresser rapidement au bout d’une semaine. La guérison s’accompagne d’une convalescence d’une quinzaine de jours.

Chez certains patients, pour des raisons mal élucidées, le tableau clinique de la maladie peut évoluer selon deux formes graves : la dengue hémorragique puis la dengue avec syndrome de choc qui est mortelle.

Virus Zika

La majorité des personnes infectées ne développent aucun symptôme. Sinon, les symptômes sont de type grippal : fatigue, fièvre (pas nécessairement forte), maux de tête, douleurs musculaires et articulaires. A ces symptômes s’ajoutent différents types d’éruptions cutanées. Une conjonctivite, une douleur derrière les yeux, des troubles digestifs ou encore des œdèmes des mains ou des pieds peuvent apparaître. Dans la plupart des cas, les troubles sont modérés et ne nécessitent pas d’hospitalisation. Mais il est très néfaste pour le foetus si la patiente est enceinte.

Si vous présentez ces signes en revenant de voyage ou si vous êtes dans une zones à moustiques tigre, il est impératif de consulter un médecin et continuer à se protéger contre les moustiques.

Se protéger contre le moustique tigre

Il est très important de supprimer toutes les sources d'eaux stagnantes dans les soucoupes, les pots... sur les balcons, les jardins..., changer l'eau des bouquets de fleurs régulièrement, de mettre à l'abri de la pluie tout objet pouvant se remplir d'eau.

Pour se protéger contre les piqûres, plusieurs méthodes sont possibles : port de vêtements longs et amples, aménagement de l’habitat (moustiquaires aux fenêtres…), utilisation de produits répulsifs. Le moustique tigre ayant une activité diurne, l’utilisation de répulsifs cutanés reste l’option la plus efficace.

Pour plus d’informations, vous pouvez également demander conseil à votre pharmacien ou à votre médecin. 

Un portail en ligne (www.signalement-moustique.fr) permet de signaler les moustiques tigres.

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Bien-être

Santé

Audition-vision

Trop de bruit au travail

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction