Désodoriser, rafraîchir, purifier sa maison, ne serait pas si sain que cela, d’après l’enquête du magazine 60 millions de consommateurs.


Bougies parfumées, désodorisants aux senteurs exotiques, huiles essentielles dites « naturelles », les produits qui nous promettent une ambiance agréable ou un voyage au bout du monde, sont légion. Pourtant, d’après l’enquête de 60 millions de consommateurs, ils contiendraient de nombreuses substances irritantes et néfastes pour la santé, même ceux étiquetés comme
« naturel ».

Des produits néfastes pour la santé et l’environnement

Après étude de différents produits issus de plusieurs marques, l’enquête révèle que la plupart sont mauvais pour le système respiratoire, la peau, les yeux… car ils contiennent des molécules allergisantes et irritantes comme du limonène, du géraniol ou du linalool qui ne se retrouvent pas forcément sur l’emballage. Au total, 23 ingrédients indésirables ont été retrouvés dans 2 produits.

De plus, ces sprays rejettent dans l’atmosphère des Composés organiques volatiles (Cov) en très grandes quantités, qui sont nocifs pour la santé et l’environnement.

60 millions de consommateurs demande que tous les composés soient indiqués sur l’emballage et « qu’un indicateur permette au consommateur d’identifier ceux produisant le moins de Cov ».

Enfin, l’association de consommateurs recommande l’usage de ces désodorisants de manière occasionnelle.

Lutter contre la pollution intérieure

Pour limiter cette pollution, il faut aérer le logement ou l’espace de travail, hiver comme été (tôt le matin et/ou tard le soir), ouvrir la fenêtre de la cuisine après avoir fait cuire des aliments et celle de la salle de bains après la douche. Et ne pas obstruer les bouches d’aération, notamment dans la salle de bains. Il faut entretenir la chaudière, la hotte d’aspiration, la climatisation.