SE FAIRE SOIGNERe faire soigner dans une pays européen

Le 26 mai ont lieu les élections européennes. En matière de santé, les Etats membres coopèrent efficacement, et les ressortissants de l’Union peuvent être soignés et pris en charge dans tous les pays.

1 Citoyen européen

En tant que citoyen européen, si vous tombez malade alors que vous séjournez dans un pays
de l’Union* (que ce soit pour du travail,
des vacances ou des études), vous avez le droit
de recevoir les soins qui ne peuvent pas
attendre votre retour en France.

2 La carte européenne d’assurance-maladie (Ceam)

Demandez-la à votre organisme d’assurance-maladie avant de partir. Elle est gratuite, valable deux ans,
et chaque membre de la famille doit avoir la sienne. Soyez prudents, certains sites Web peu scrupuleux
la font payer.

3 Ne partez pas sans elle !

La Ceam prouve que vous êtes assuré dans
un pays de l’Union. Si vous ne l’avez pas, les soins
ne peuvent pas vous être refusés, mais vous devrez peut-être les payer et demander un remboursement une fois rentré. Pensez à conserver l’ensemble des factures acquittées et des justificatifs de paiement.

4 Et le Brexit ?

Les conditions et les accords avec la Royaume-Uni demeurent inchangés et vous pourrez être soigné dans les mêmes conditions qu’un assuré du régime britannique de Sécurité sociale, à la charge financière de votre couverture maladie.
* L’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse
sont assimilés à des pays membres de l’UE en matière
de coordination des systèmes de Sécurité sociale.

ATTENTION !
La carte européenne d’assurance-maladie
ne couvre pas les services d’assistance et de rapatriement. Pour cela, vous devez souscrire une assurance séparée.