C’est maintenant tout le territoire qui est touché par la grippe. Avec quelques semaines de retard par rapport aux années précédentes, le virus grippal progresse.


Ce sont toutes les régions métropolitaines qui sont désormais touchées par l’épidémie. Avec 339 consultations pour 100 000 habitants et 8 565 passages aux urgences pour syndrome grippal dont 1 054 (12 %) hospitalisations, le virus progresse, selon les chiffres de l’agence sanitaire Santé publique France

Depuis le 1er novembre 2018, 422 cas graves de grippe ont été signalés, dont 92 la semaine dernière. 

L’âge moyen des malades est de 58 ans. La moitié sont âgés de 65 ans et plus. La majorité (86 %) d’entre eux présentent des facteurs de risque. Un virus de type A a été identifié dans 98 % des cas. 

Il faut rappeler que le vaccin antigrippal mis au point pour cet hiver protège bien contre les virus en cours. Une première estimation au 30 novembre 2018 montre une légère progression des couvertures vaccinales en comparaison des estimations effectuées au 30 novembre 2017. La couverture en France métropolitaine est passée de 41,3 % à 42,9 % (+1,6 %) pour l’ensemble des sujets à risque. L’augmentation est de 1,7 % chez les sujets de 65 ans et plus (de 45,3 % à 47,0 %) et de 0,9 % (de 24,9 % à 25,8 %) chez les sujets à risque de moins de 65 ans. 

Cette légère augmentation est constatée dans toutes les régions de France métropolitaine avec un gain compris entre +0,7 % (Normandie) et +3 % (Bretagne) parmi l’ensemble des personnes à risque.