A la suite des mesures d’urgence économique et sociale prises par le Gouvernement en décembre 2018, le montant de la prime d’activité a été augmenté et ses conditions de ressources élargies pour bénéficier à un nombre plus important de foyers. 

Un an après l’entrée en vigueur de la mesure, Agnès Buzyn et Christelle Dubos ont donné les derniers chiffres sur le recours des Français à la prime d’activité. Ainsi 1,48 millions de nouveaux foyers qui ne percevaient pas la prime en décembre 2018, soit parce qu’ils n’y avaient pas encore droit, soit parce qu’ils n’en avaient pas fait la demande, en bénéficient désormais.

Exemples de montant de la prime d’activité :

  • Pour un célibataire sans enfant au SMIC, la prime d’activité s’élève à 241€* par mois ;
  • Pour un parent isolé au SMIC, avec un enfant, la prime d’activité s’élève à 292€* par mois ;
  • Pour un couple avec deux enfants, tous les deux au SMIC, la prime d’activité s’élève à 407€* par mois pour le foyer.

*montant avant revalorisation de 0,3% en avril 2020.

Au 1ersemestre 2019, la prime d’activité représentait un montant moyen pour les foyers bénéficiaires de 192€*

Versée par les Caisses d’Allocations Familiales (CAF)et par la Mutualité Sociale agricole (MSA),la prime d’activité s’adresse aux salariés du public ou du privé, aux indépendants et aux agriculteurs. Elle prend en compte les ressources et la composition du foyer.

Comment l’obtenir ?

Les salariés et fonctionnaires de 18 ans ou plus peuvent en bénéficier sous certaines conditions tel que :

  • Avoir une activité professionnelle et percevoir des revenus modestes ;
  • Résider en France de manière stable et effective ;
  • Être en séjour régulier.

Par Cécile Aubinet