Les personnes obèses de plus de 18 ans, peuvent accéder à la vaccination anti-covid depuis le 1er mai. Des dates supplémentaires sont prévues pour d’autres publics. On fait le point.

Plus précisément, les personnes de plus de 18 ans « qui ont une surcharge pondérale sérieuse », soit « un indice de masse corporelle supérieur à 30 », sont éligibles.

A partir du 1er mai

« J’invite les 2,3 millions de Français concernés à se rendre dans les centres de vaccination dès ce week-end », a indiqué le chef de l’État, le 29 avril, alors que les personnes de plus de 50 ans en situation d’obésité sont déjà prioritaires pour la vaccination.

Cette annonce devrait satisfaire le Collectif national des associations d’obèses (Cnao) qui réclamait l’ouverture de la vaccination à cette population présentant un risque élevé de faire une forme grave du Covid-19. 48 % des patients admis en réanimation depuis janvier 2021 sont obèses, d’après les chiffres de Santé publique France. Ce pourcentage s’élevait à 55 % entre septembre et décembre 2020.

Les majeurs ayant des comorbidités : diabète, hypertension, insuffisance rénale… sont invités à se faire vacciner aussi, à partir de cette date. Cela représente plus de 4 millions de personnes supplémentaires.

Depuis le début de la vaccination en France, 15 865 844 personnes ont reçu au moins 1 injection et 6 537 534 ont reçu 2 injections.

Ministère de la Santé, 2 mai 2021.

Les autres dates

Les plus de 50 ans pourront se faire vacciner, à partir du 15 mai, en centre de vaccination, a annoncé Emmanuel Macron, le vendredi 30 avril.

A partir du 15 juin, tous les Français de plus de 18 ans pourront se voir administrer le vaccin contre le Covid.

Mais, en ville, chez le médecin ou le pharmacien, la vaccination continue à s’adresser aux personnes de 55 ans et plus, avec ou sans comorbidités avec les vaccins de Janssen et de AstraZeneca.