Dans son allocution, le président de la République a présenté, lundi 12 juillet à 20 heures, de nouvelles mesures pour tenter de juguler une potentielle 4ème vague de l’épidémie de Covid-19. En effet, 4 256 nouveaux cas ont été enregistrés dimanche 11 juillet, contre 2 549 une semaine plus tôt, à cause du variant Delta, très contagieux. 

« Nous avons un atout maitre qui change tout par rapport aux vagues précédentes : le vaccin, qui divise par 12 son pouvoir de contamination et évite 95% des formes graves. Plus nous vaccinerons, plus nous éviterons les hospitalisations et d’autres mutations de virus peut-être plus dangereuses encore », a noté le président, qui souhaite « un été de mobilisation pour la vaccination ».

Quelles sont les nouvelles mesures ?

  • Vaccination

Obligatoire pour les soignants

Suite aux différentes recommandations des sociétés savantes, Académie de médecine et de pharmacie en tête, le chef de l’etat a annoncé la vaccination obligatoire pour les personnels soignant et non soignant des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, ainsi que pour les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile. Les personnes concernées « auront jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner ». Après cette date seront mis en œuvre « des contrôles et des sanctions », a-t-il ajouté. Un projet de loi sera présenté le 19 juillet en Conseil des ministres.

D’autre part, « Une campagne de rappel débutera dès la rentrée » pour les personnes vaccinées en janvier et février et « les rendez-vous pourront être pris dès les premiers jours de septembre », a indiqué Emmanuel Macron. 

  • Pass sanitaire élargi

Le pass sanitaire sera étendu aux « lieux de loisirs et de culture », rassemblant plus de 50 personnes dès le 21 juillet, a annoncé le président. Pour les plus de 12 ans, « il faudra pour accéder à un spectacle, un parc d’attractions, un concert ou un festival, avoir été vacciné ou présenter un test négatif récent », à compter du 30 août.

A partir du mois d’août, le pass sanitaire sera obligatoire dans les cafés, restaurants, centres commerciaux, avions, trains, cars longs trajets et établissements médicaux. Cela concernera les clients, les usagers et les salariés. « En fonction de l’évolution de la situation, nous nous poserons la question de l’extension du pass sanitaire à d’autres activités. »

Cette extension à d’autres établissements début août nécessite le vote d’un texte de loi et sa promulgation, a précisé le chef de l’Etat. Il a annoncé également la fin de la gratuité des tests PCR, à l’automne, sauf prescription médicale.