La ministre de la Santé Marisol Touraine lancera un deuxième plan pour lutter contre les déserts médicaux. Il vise à inciter les spécialistes à s’installer en « zone sous-dotée ».

La ministre de la Santé Marisol Touraine a présenté lundi 30 novembre un nouveau plan pour lutter contre les déserts médicaux. Le précédent, datant de 2013, avait permis à 480 jeunes médecins de signer un contrat avec l’Etat pour exercer en libéral dans une « zone sous-dotée ». Mais il faut aller plus loin. D’après le journal le Parisien, le plan prévoit d’envoyer des médecins spécialistes dans les campagnes, ce qui n’était pas le cas lors du précédent plan. En ligne de mire : la gynécologie, l’ophtalmologie, la pédiatrie, la cardiologie et la dermatologie. L’incitation se fera dès l’université explique le Parisien.

Le numerus clausus (le nombre d’étudiants admis) sera augmenté dans les régions où règne la pénurie.

D’autre part, les étudiants pourront effectuer des stages en cabinet de ville et en maison ou centre de santé pour pallier le manque de médecins pendant les gardes.

Autre point du plan, la ministre prévoit de créer 200 maisons ou centres de santé supplémentaires afin d’atteindre un millier d’établissements en 2017.