A Marseille, le 9 février au soir, une adolescente de 15 ans meurt électrocutée, en chargeant son téléphone portable branché sur le secteur, alors qu’elle est dans son bain. 

Ces évènements ne sont pas rares, il s’agit du deuxième cas en moins de trois mois. Le 16 décembre dernier, Camélia âgée de 10 ans, est décédée de manière similaire dans sa baignoire. Les victimes de ces accidents sont le plus souvent les jeunes enfants et les adolescents. On compte déjà 200 morts par an. Ce nouveau risque devient aujourd’hui un danger quotidien à cause de l’addiction aux téléphones portables. Leur utilisation n’est pas dangereuse en elle-même. En revanche un téléphone branché (dans une salle de bain) peut s’avérer dangereux, voir mortel. Suite à déjà plusieurs décès survenus en 2017 et 2018, la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression de Fraudes) alerte les consommateurs sur les risques de l’utilisation des téléphones portables en cours de chargement, et plus généralement, tout appareil électrique branché sur un secteur, dans les salles de bains. 

La DGCCRF conseille donc de :

  • Charger nos appareils électroniques en dehors des pièces humides ;
  • Ne pas utiliser dans la baignoire ou sous la douche un appareil électrique branché sur le secteur, y compris un téléphone étanche et résistant à l’eau ;
  • Ne pas manipuler d’appareil électrique branché avec les mains ou les pieds mouillés, ou avec les pieds dans l’eau.

Par Cécile Aubinet